rouge

Samedi 22 Janvier - 20h30
Concert gratuit
Bâton Rouge + Veuve SS + Réveille

Concert GRATOS pour la sortie du LP/CD de Baton Rouge «fragments d’eux memes» sur Purepainsugar / Bakery Outlet et aussi la demo K7 «schlass» de Veuve SS !! Les Réveille nous font l’honneur d’être les super guest surprise

 

sinon ATTENTION : CONTEST !!

toutes les personnes qui viendront habillées entièrement de rouge de la tete aux pieds se verront offrir un LP de Baton Rouge !

toutes les personnes qui viendront habillées entièrement en veuve de SS se verront offrir une K7 de Veuve SS !

le contest sera supervisé par un jury des plus hautes instances

 

 

BATON ROUGE (Lyon / Villié-Morgon)

BATON ROUGE ou encore Carton Rouge, Baton de Pluie ou Red Stick pour les intimes débarque fraîchement dans la scène punk lyonnaise, né sur les cendres encore chaudes de Daïtro avec un retour plus franc à leurs premiers amours emonoisepunk etc... Dix voire quinze ans passés à écouter Sonic Youth, Television, Mission Of Burma, Unwound voire Twelve Hour Turn ou encore Lack ça laisse forcément des traces...

 Plus d’infos : http://batonrougeband.blogspot.com

  

VEUVE SS (Lyon)

Guilty hardcore de méchants

 Plus d’infos : http://veuves.tumblr.com

  

RÉVEILLE (Lyon)

«Time and Death», premier album de Reveille (François Virot + Lisa Duroux), est un disque d’indie rock grungy, direct et sans fioritures qui pourrait être le chaînon manquant entre le folk rêche de Virot solo et les déflagrations pop noise frénétiques de Clara Clara. Exit les acrobaties pyrotechniques de ces derniers, leurs structures sophistiquées et l’éxécution pied au plancher, retour à plus de simplicité et à une forme de classicisme (même si ce qui est classique pour Lisa et François ne l’est pas forcément pour tout le monde). Reveille sonne donc plus relâché, se fait limite laid back ( «Commercial Drugs») entre deux deux hits brinquebalants («Time and Death» chanté par Lisa et «I’m Yours» piqué à Billie Holiday), un joli coup de sang («Mirrors») et un final en apothéose euphorique (la deuxième partie de «Gamblers»). On pense un peu à Nirvana, vaguement aux Pixies et à quelques autres pontes de nos années 90 mais c’est surtout ce qu’on peut désormais appeler la Virot’s touch qui s’impose d’entrée de jeu : évidence mélodique, écriture décomplexée, inventivité des arrangements, petits gimmicks alambiqués, fraîcheur et intensité de l’interprétation.... Toutes ces choses qui nous ont fait aimer d’amour tous les autres projets labellisés François Virot inside et qu’on retrouve donc chez Reveille, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre. Alors ok, ici les guitares de François ne sont pas toujours super bien accordées, là la batterie fiévreuse et frugale de Lisa ne retombe pas systématiquement pile poil sur ses pattes après les roulements, ça sature, ça grésille, ça part en vrilles... Mais à vrai dire on s’en fout un peu, tout ça se dissout dans les torrents d’énergie et de générosité ici déployés par notre binôme à-la-scène-comme-à-la-ville et fait de «Time and Death» un disque tout simplement vivant.

 Plus d’infos : http://www.myspace.com/reveillereveille

A LA UNE

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !