Grrrnd Zero Vaise




  • Des loups qui transmettent le SIDA aux humains par le biais de leurs chiens-chiens domestiques, c'est une légende urbaine comme seuls les québecois savent en produire, ça n’existe pas.
    Par contre, des nerds de montréal un peu freaks (mais très hypes) qui nous transmettent, à grands renforts de guitares dissonantes et survoltées, une furieuse envie de sauter partout en hurlant, eux ils existent, et ils s’appellent Aids Wolf.
    Avec à leur tête une chanteuse charismatique barrée à souhait, ces quatre-là assènent un No-Wave-Noise-Hardcore (excusez du peu) largement héritier d’Arab on Radar, et très proche de groupes tels que The Locust, An Albatross, Athletic Automaton, Made in Mexico… Logiquement signé sur le mythique label Skin Graft, Aids Wolf est connu pour ses lives furieux à même le sol qui transcendent le public à la manière d’un Lightning Bolt de guitares stridentes.
    Indispensable aussi : admirer les magnifiques sérigraphies que réalisent la chanteuse et le batteur d’Aids Wolf au sein de leur atelier Seripop !

    www.seripop.com


    Sinon, un morceau de leur premier disque :

    aids wolf - spit tastes like metal.mp3

    Et un autre, de leur deuxième album, qui ne sort qu'à l'automne prochain :

    Aids Wolf - Unknown Title.mp3


    Quelques images de leur tournée européenne précédente :






    Et une photo qui respire la santé mentale :







  • Organisé par Grnd Zero (unité, rassemblement,organisation méticuleuse)

    avec :

    Zach Hill (tambour solitaire et héroïque / Sacramento, CA - Ipecac/Anticon)

    Zach Hill est le batteur incroyable du groupe incroyable Hella (math noise machin rock érudit, technique et intense, une preuve ici).

    Il a récemment sorti un album solo, Astrological Straits.

    Il est historiquement important d'intégrer cette information : Monsieur Hill est l'un des meilleurs batteurs du monde, une pieuvre polyrythmique, un torrent, un bison.

    Il joue aussi de la basse, de la guitare, des claviers. Et quand il a envie il chante dans un vocoder, ça lui donne un petit air d'alien sous hélium. Zach est donc un homme accompli.

    On ne sait pas trop ce qu'il va nous jouer le 14 (la tournée de l'album se fera plus tard, avec un groupe), mais on peut s'attendre à de la noise, de l'électronique 8 bits, du psychédélisme, du métal héroïque, du bordel, de la sauvagerie, mais aussi du groove, des éléments pop et des tubes optimistes. Nous conseillons sa musique à tout être humain, mammifère ou non.

    Zach Hill - Dark Art(le tube optimiste)

    Zach Hill - Stoic Logic(le tube punk, avec no age)

    Zach Hill - Uhuru (le morceau où tu t'agenouilles devant sa puissance, juste avant d'avaler un nurofen)

    gz_fest_zach2

    +

    Doddodo (kitty breakcore & J-pop débraillée from Japan)

    Doddodo est petite, rappe en japonais, balance du gros son en foutant un sacré bordel sur scène : les enfants adorent… les breakcoreux aussi (on raconte que les breakcoreux sont restés de grands enfants).

    http://www.myspace.com/doddodo

    et une vidéo :


    Doddodo ???? from Franck Stofer on Vimeo.

    +

    Magic Barbecue (one mad drummer band)

    le batteur de pneu et de ânes et bateaux pour un solo mystico-bordelique incrédible entre ghetto-cheapcore et un Duracell des bidonvilles.

    Mais regardez plutôt…

    +

    Burne (duopunknoise / Lyon)

    5 euro - GrndZero Vaise

  • Patric Catani - Candie Hank

    Patric Catani fait partie de ces petits bonshommes
    mutants qui ont commencé à faire de la musique très tôt avec les fameux Commodore 64 et Amiga 500, passant de l'univers du jeu vidéo à des premières expériences Hardcore--Techno-Gabba meurtrières. Rapidement, on retrouve le garçon poursuivant ses délits dans divers projets à Berlin, entre autres avec le groupe EC8OR et FLEX BUSTERMAN signés sur Digital Hardcore Recordings, le label d'Alec Empire.

    Outre son tout dernier projet -Candie Hank- dont le
    premier album vient de sortir sur Gagarin (le label de
    Felix Kubin), Patric Catani a récemment donné libre
    cours à sa vision décalée du Miami-Bass-Bootysound
    avec Gina V. D'Orio (Cobra Killer, EC8OR,...) sous le
    nom de A*Class et a collaboré avec Gonzales, Angie
    Reed et Puppetmastaz.

    En live, le projet Candie Hank est un show joyeusement grotesque, qui propulse l'auditeur dans une collision de Rock'n'Roll et de breakcore déjanté marqué par une improbable sensibilité Moog. De quoi se lancer dans une danse du ventre punkoïde ou s'improviser réalisateur de clips vidéos pharaoniques de proto-pop acidulée...

    http://www.myspace.com/candiehank

    Rotator

    Boss du label Peace off, musicien aux multiples
    facettes (Mr Kill, Black Ham) et co-fondateur de
    Switchrec.com, Rotator fait des ravages. Sorti sur
    des labels tel que Brooklyn Beats, Tigerbeat6, Mirex,
    Peace Off, il a su par son Hardcore Breakcore
    Ragga dancefloor faire slammer
    de San Francisco à Tokyo.


    http://www.myspace.com/mrkillakarotator


    Aktiv25-Breakcore from Tadjikistan
    Pour son premier voyage en Xtrem-Occident
    il vient direct au Grrrnd avec mulet, chèvre et
    femme mixer sur des galettes -mais pas de pain
    Nam s'il vous plaît...Freakstyle breakcore.





  • Infos, MP3, blabla sur breakcore.free.fr/


  • http://atropinerec.free.fr/flys/hrsta08.jpg

    + d'infos dans lire la suite >

    HRSTA (Constellation - Canada)

    http://www.hrsta.org/

    http://ubiklain.free.fr/galerie/gal/2006-10-14_Hrsta_@_paris_nouveau-casino/Photo%20126.jpg

    AGATHE MAX feat MARION d' OVERMARS (Violon/batterie - Lyon)

    http://www.agathemax.com/

    http://www.myspace.com/agathemax

    Agathe Max - Live au Sonic

    {play}./imagesOLD2/stories/audio/01-agathe_max-first_track.mp3{/play}

    http://ubiklain.free.fr/galerie/gal/2006-10-11_Agathe_max_@_lyon-grnd_zero/IMG_0242.jpg





  • Jeffrey Lewis Band


    Patron de la scène anti-folk New Yorkaise. Il est jeune, il est beau, et même s'il ne se lave pas souvent, il lui suffit d'ouvrir la bouche en effleurant doucement sa guitare pour faire fondre le coeur des filles. Son nouvel album est uniquement constitué de reprises du groupe anarcho punk Crass, histoire de conquérir le public masculin.


    back when i was 4.mp3

    no lsd tonight.mp3



    Gangpol Und Mit

    Vous êtes-vous déjà demandé à quoi pourrait ressembler la musique d'une garderie sur une autre planète? Sinon ce n'est pas grave, le duo Gangpol Und Mit l'a imaginé pour vous.

    Ils mélangent electronica, musique de dessins animés, dance floor lo-fi, vocodeur, pop de l'ère spatiale et jouets pour enfants, puis accompagnent le résultat de vidéos bordéliques, le tout dans l'objectif d'éveiller des sensations que vous n'aviez jamais ressenties depuis que vous avez quitté la maternelle.

    Chinese Slavery.mp3

    Balatchi Basquetcha.mp3




    Cheap Electric :

    allez nounours.mp3

    L index endiable.mp3

    + quelques surprises, histoire de rater le métro


  • LIGHTNING BOLT
    CHEWBACCA
    SOCRATES
    20 H 30
    GRND ZERO VAISE

    L'acte fondateur de notre bon vieux GZ est un concert qui a eu lieu il y a 4 ans. Ce premier concert donc, c'était Lightning Bolt : on a quasiment ouvert Grnd histoire d'avoir un endroit où les faire passer. Nous étions déjà experts en marketing sauvage complètement dérégulé, on raconte même qu'il y a encore quelques affiches qui trainent dans l'agglomération.

    Pour ceux qui auraient passé les 5 dernières années enfermés dans une cave, rappelons que LB est l'un des six groupes au monde ayant le pouvoir de remettre radicalement en cause la vie de ceux qui les voient en concert.


    Un bassiste virtuose et placide, un batteur post-humain. A même le sol, au milieu des gens. Et c'est tout.

    Une vidéo et quelques mp3 pour entrevoir la Vérité (mets toi debout, éteins la lumière, trouve le bouton pour passer en plein écran) :

    {youtube width="425" height="344"}L1oi1NDxFSs{/youtube}

    Lightning Bolt - On fire

    Lightning Bolt - Saint Jacques

    Lightning Bolt - Dead Cowboy

    Oui, quelque chose qui ne ressemble à rien d'autre, qui broie le punk, le hardcore, la noise,une rave party de 1988 etles bisounours. L'équivalent musical de 30 000 handicapés mentaux qui dansent sur un arc en ciel.Le genre de groupe voué à enfanter un nombre d'ersatz infini, avec plus ou moins de malheur (rappelons que les anglais millionnaires de Muse reprennent pathético-mollement un titre phare de LB dans des concerts évangélistes). Un groupe qui a bien quelques années d'avance,indubitablementdestiné à un culte extrême par les générationsfuturesqui nous jalouseront jusqu'à la fin des temps.


    LB, notre boussole, notre bouée, notre étalon, la puissance de l'orage, l'innocence de la victime, la joie hystérique, la candeur crust, la dernière lueur d'espoir avant la fin du monde.
    Le groupe préféré de nombreuses personnes à la qualité de vie irréprochable.

    Lightning Bolt - ride the sky

    Lightning Bolt - assassins

    Lightning Bolt - crown of storms

    80 % des personnes présentes au concert de 2004 se souviennent à la micro-seconde près de tout ce qu'il s'est passé ce soir là. Les 20 % restants ne se souviennent de RIEN.

    Quatre ans plus tard, nous nous sommes quelque peu dispersés, errant à la recherche d'occupations, pendant que LB enchainait les concerts de légende. On a attendu, invoqué souvent leur nom dans des étiquettes ou des posts, attendu encore, et là ils reviennent.

    Alors on oublie tout, qu'on travaille trop, qu'on se sent seul, que notre couple va mal, que nos meilleurs amis nous ont trahi, qu'on est accro à des substances douteuses, que notre frère est interné à l'asile psychiatrique, que notre soeur écoute Michel Berger, que nous serons bientôt morts.


    Le petit bout de vidéo est extrait du dvd Power of Salad. On peut le voir en entier ici.




  • Bordel, les Thugs, quoi. On pensait naïvement qu'ils étaient morts de vieillesse, mais non: les hérauts pop punk sont dignes, ils sont fiers, ils se rappellent des accords, leurs mains ne tremblent pas, ils tiennent debout sans déambulateur et ils viendront nous le prouver avant d'aller au festival célébrant les 20 ans de Sub Pop à Seattle (cet anniversaire est la cause de leur reformation très temporaire).

    Un monde où les Sheriff ont disparu pour toujours et où les Thugs reviennent jouer une dernière fois ne peut pas être complètement foutu.

    Les Thugs - I love you so.MP3

    Les Thugs - And he kept on whistling.MP3

    Les Thugs - Stories.MP3



    Les petits Marvin assureront la première partie.

    Organisé par under a big black sun. 10 euros.

    On peut réserver des places en écrivant là :
    underabigblacksun@free.fr

    Préventes à Dangerhouse (lyon) et à Bold (St-Etienne)





  • Dernière minute : Dan Deacon est obligé d'annuler toute sa tournée européenne pour raisons personnelles. Il jouera à Grnd en novembre/décembre. Il sera remplacé par on sait pas encore qui.

    Kaugumi Party / Fuck Ginioux Festival :

    Melt Banana (Waou Core - Tokyo)

    Jean Louis Costes (chansons romantiques - sans théâtre ni nudité - Paris)

    Sabot (Punk, Drum & bass - Tabor)

    + 1 autre truc

    9 euros


    Youpi, deux ans et demi après leur dernier passage, les Melt Banana reviennent à Grnd Zero ! L'année dernière, ils ont sorti Bambi's Dilemma, où on reconnaît aisément le groupe tokyoïte : 18 morceaux, 34 minutes, deux hommes, deux femmes, une guitare frénétique, un chant aigu, de la vitesse, des ruptures violentes et du bruit.

    Ils se sont cependant injectés des doses massives de joie pure, une demi douzaine de tubes ultra-mélodiques à écouter en dansant sur une plage avec un clone d'avril lavigne parsèment le disque. J'écoute Bambi's Dilemma en boucle depuis un an, l'éclat futile de la nouveauté est passé, mais je crois bien qu'il s'agit de mon album favori de Melt banana. L'équilibre céleste entre punk sous crack et pop hystérique.


    melt banana - crow's paint brust (color repair).mp3

    melt banana - slide down.mp3

    melt banana - cat brain land.mp3






    Dan Deacon est un fervent promoteur de la débilité extatique. Il répand sa foi activement (environ 150 concerts/performances par an) avec un casio, un vocoder, divers bidules électroniques, et surtout son corps, avec lequel il chante,saute partout,éxécute des mouvements erratiques qu'on est bien obligés de rapprocher du concept de danse, le tout de préférence au mileu du public :


    On devine aisément qu'il apprécie Devo, Raymond Scott et les jeux vidéo 8 bits. Il est par contre plus difficile de croire que ce demi-abruti a passé une maitrise de composition électro-accoustique (et pourtant si). Il a déjà une demi douzaine de disques à son actif, tous dévoués à la cause pop punk électronique mongoloïde. Le tout dernier, Spiderman of the rings, est sorti mi-2007 sur Carpak records.

    dan deacon -big_big_big_big_big.mp3(extrait d'acorn master)

    dan deacon - the crystal cat.mp3 (extrait de spiderman of the rings)




    Le petit Jean Louis Costes est né le 13 mai 1954 à Paris. Après des études d'architecte, de nombreux voyages et une existence globalement dépressive, il se met sérieusement à la musique et déploie peu à peu son style si particulier, entre théâtre, chanson, cris, et, hmmm, roulements tout nu par terre.

    Des performances brutes, aux textes crus, pouvant être taxées de "violentes" ou "trash" si on a vraiment envie d'être réducteur. Depuis une vingtaine d'années, il se produit infatigablement dans les squats, édite lui même des dizaines de disques et de vidéos, adulé par un micro public et dédaigné par la plupart des médias culturels... Et puis, il y a deux ans, il s'est passé quelque chose de bizarre. Son deuxième roman, Grand Père, est sorti chez Fayard. Il a eu des pleines pages dans Technitokart, s'est retrouvé invité à Paris Dernière et à Tout le monde en parle, où il oscillait entre accomplissement mécanique de la promotion et honte manifeste.

    Depuis, Jean Louis a sorti un troisième roman sur une micro maison d'édition et continue de tourner dans les lieux alternatifs. Les benêts ne voient en lui qu'un apôtre scato provocateur (« vous faites passer costes ? Il fait toujours caca partout? Hahaha »). Ils ne voient pas qu'au delà du dégoût, de l'urine et du vomi, il y a une forme d'individu très rare, qui oscille entre le Moraliste, le Mystique et d'autres choses très strictes, qui tente de recracher toutes les horreurs que la société refoule et de nous rappeler très simplement que le vernis de civilisation recouvrant la Barbarie et la Sauvagerie est extrêmement fin.
    Costes viendra donc le 4 juin. Pour une fois, il ne se mettra pas tout nu, ne posera pas de barbelés tout autour de la scène, ne violera pas de poupée gonflable, ne fouettera aucune beauxardeuse hystérique. Il sera tout seul, avec un synthétiseur, Digne et Grand.
    Si vous avez des amis sympas mais un peu cons qui pensent que Didier Super est impertinent et drôle, il est vital de les amener avec vous.

    D'accord, mais si je dois télécharger un de ses disques, je prend lequel ?

    le très subtil NTMFN, chant d'amour éternel dédié à Kool Shen.

    http://www.costes.org/


    Et un petit texte de Digo sur Sabot, légèrement pompé sur le site du festival des Musiques Innovatrices :

    Monsieur à la basse, madame à la batterie ! La section rythmique issue du trio folk-punk FORETHOUGHT fait preuve d'une complémentarité parfaite en explorant les multiples possibilités qu'offre le tandem basse/batterie. Le duo SABOT a été fondé à San Francisco en 1988, s'est expatrié en République Tchèque en 1993 et s'est depuis produit dans plein de pays au monde (de l'Indonésie à l'Amérique du Sud). De la drum'n bass en bonne et due forme, avec un son gros, gras et enveloppant. Qu'on se le dise, c'est l'un des groupes de référence en la matière, voire LE groupe de basse/batterie instrumental (euh avant que Lightning Bolt ne se forme, en tout cas). Si vous formez un duo comme celui-là, vous serez inévitablement comparés à eux un jour ou l'autre, parce que c'est comme ça. Ils débarquent avec un nouvel album, Further Conversations(leur 11ème) assez attendu, le précédent (D.I.O. oui oui c'est bien ça le nom de l'album précédent) datant de 2005. A ne rater sous aucun prétexte !

    Deux mp3 :


    Crime Scene Return.mp3

    Start to Finish.mp3

  • organisé par [Under A] Big Black Sun



    BLACK STROBE
    (Electro/Rock - Paris)
    www.myspace.com/blackstrobe

    THE WILLOWZ
    (Rock/Folk - California)
    www.myspace.com/thewillowz

    Mercredi 6 Février à 20h
    GRRRND ZERO
    69 rue Gorge de Loup
    Lyon 9e
    7 euros
    www.myspace.com/underabigblacksun
  • kylesa-2

    KYLESA

    Kylesa se forme en 2001 lorsque Laura Pleasants (guitare, chant) rejoint le groupe Damad à Savannah, Géorgie, petite bourgade peinarde sur la côte baignée par le soleil et les effluves mortifères des centaines de maisons de retraite avoisinantes. Damad oeuvrait déjà depuis quelques années pour la cause d'un hardcore crust d'une lourdeur à faire pâlir Eugene Robinson. Kylesa reprend le flambeau et commence peu à peu à creuser son sillon et labourer un terreau riche des influences de groupes aussi divers que Nausea pour l'alternance des chants masculins/féminins éructés (tu te dois d'écouter au moins leur tube Cybergod), Christian Death ou Bauhaus pour le psychédélisme sombre et les basses distordues plombées au flanger des plus grands moments de la batcave et finalement Amebix en tête de liste, quelque part un peu le trait d'union entre tout ça. De semences aussi prometteuses ne pouvaient jaillir qu'une récolte hors du commun, des riffs à profusion, des arômes encore inconnus de nos chastes oreilles, enfin la plénitude tant attendue.

    Kylesa suit sa route. Après divers changements de line-up et l'incorporation d'un deuxième batteur, ils signent l'an dernier leur quatrième album où le duo rythmique s'en donne à coeur joie. Jamais rassasié, le groupe continue de distiller sa hargne vindicative au sein de morceaux toujours plus entêtants. Certes les élans épiques, les chevaux au galop, les pourfendeurs de dragons volant au secours de leur dulcinée et autres équipées sauvages en forêt de Brocéliande ne sont parfois pas bien loin mais Kylesa sait toujours remettre les pieds sur terre à coups de guitares traînées dans la boue et de vocalises de trolls en rut. Bref ça fait 5 ans que je rêve de les faire jouer, en fait depuis que je les ai vus à Nottingham (oui oui le Nottingham de Robin des bois), que j'ai eu à subir en première partie un rip-off de Gwar de bas étage jetant du faux sang sur le public et qu'ensuite j'ai pris une sacré claque dont je me souviens encore, jeune headbanger inexpérimenté que j'étais. Alors le 18 avril, c'est le jour.

    kylesa-insomnia for months.mp3

    kylesa - said and done.mp3

    SOFY MAJOR

    Rick ta life l'a toujours clamé haut et fort, "Let the past be the past". Sans pour autant assumer une quelconque ressemblance, je lui ferai aujourd'hui honneur. Sofy Major a donc sorti il y a un an un EP 4 titres qui m'a laissé plus languissant que même le plus affriolant des clips de Lady Gaga (j’avoue que ce n’est toutefois pas un très bon exemple). Une seule face gravé dans le vinyle c’est beaucoup trop peu, mais quelle face. Quatre morceaux d'une noise glaçante qui te remonte le long de l'échine en prenant bien soin de laisser son empreinte centimètre après centimètre. En quelques mots, Neurosis, Breach et Unsane passés au hachoir violemment aiguisé puis chauffés à blanc. Ils viennent d'enregistrer leur nouvel album et Andrew Schneider est chargé de mixer la bête. Au vu de leurs derniers concerts on risque d'en entendre parler.

    Sofy Major - Meurtre a Lezoux.mp3

    DARK CASTLE

    Dark castle est un duo guitare batterie qui tourne avec Kylesa et dont la guitariste a été élue "Hottest chick in metal" par Revolver magazine mais au vu des photos t'as intérêt à kiffer les suicide girls version "mon corps compte encore plus de gribouillis que les chiottes du CBGB, mais si tu veux je te montre le dernier endroit où j'en ai pas" et puis de toutes façons, le batteur c'est son mec. Enfin bref, parce que leur sludge n'est pas très original mais qu'il est tout de même bien fait, que je n'ai du coup pas très envie de l'être (original, quant au reste on en rediscutera), que je me suis retenu tout au long de ces quelques lignes et que vous l'attendez tous, je vais vous le dire, CA ENVOIE DU PUTAIN DE JAMBON DE MAMMOUTH. Ca latte sévèrement, ça surchie, ça poutre, ça lamine tout même. Et voilà j'ai fait le tour, je ne sais pas si j'ai été convaincu, oups convaincant.

    dark castle - grasping the awe.mp3

  • ZeroJardins & Ubik présentent :

    NNCK

    Dimanche 3 Mai 20H30 - 5€ - GRRRND VAISE

    No NeCK blues band(psychéweird, freenoise - US harlem)

    Pour notre retour à Vaise, voilà l'un des groupes les plus étranges du monde, qui incarne depuis une douzaine d'albums en 15 ans d'existence le meilleur de la scène weirdo-psyché-noise New Yorkaise :No Neck Blues Band (aka NNCK pour les nerds psychotiques). Leurs performances live à sept sur scène, radicales, tantôt improvisées tantôt maitrisées, rappellent tout autant les happenings scéniques des Excepter ou les mélodies accrocheuses des Volcano The bear, mais en encore plus fou... et ce n'est pas Thurston qui nous contredira : Thurston Moore (helmsman of the greatest band ever in the history of the universe, Sonic Youth) claims they're "the greatest band ever in the history of the universe"

    Un mp3 pour vous faire une idée :

    Ministry of voices - Clomeim (locust - 2008)

    {audio}./imagesOLD2/stories/audio/02%20No%20Neck%20Blues%20Band%20-%20Ministry%20of%20Voices.mp3{/audio}

    NNCK, c'est un peu comme si Lynch décidait de filmer un concert improbable d'images et de sons dans une dimension parrallèle où tout le monde serait né addict au D-liss, la dernière drogue neuropsychédélique. Une vidéo pour se rendre compte de l'étrangeté de la chose (Ce n'est pas une défaillance de votre écran. N'essayez pas de régler l'image. Nous maîtrisons à présent toutes les retransmissions) :

    {youtubejw width="400" height="320"}gaXm3LayUBI{/youtubejw}

    Wieder das erste mal- Embryonnck (sound@one... - 2006)

    {audio}./imagesOLD2/stories/audio/No Neck Blues Band - wieder das erste mal.mp3{/audio}

    The doon - Qvaris (5 rue christine - 2005)

    {audio}./imagesOLD2/stories/audio/No Neck Blues Band - the doon.mp3{/audio}

    Live your myth in grease - Qvaris (5 rue christine - 2005)

    {audio}./imagesOLD2/stories/audio/No Neck Blues Band - live your myth in grease.mp3{/audio}

    Boreal Gluts - Qvaris -(5 rue christine - 2005)

    {audio}./imagesOLD2/stories/audio/No Neck Blues Band - boreal gluts.mp3{/audio}


    http://www.soundatone.com/

    http://www.myspace.com/nnck

    Part Wild Horses Mane On Both Sides(impro-noisy, Lyon/UK)

    Duo composé de Pascal et kelly, batterie/flute traversière pour des impros expé et noisy. Pascal a déjà une cassette sortie sur l'excellent label Night People (des Raccoo-oo-oon) et est devenu le troisième membre des motherfucking le temps de quelques concerts, leur apportant des impros à la batterie tout en maitrise et en retenue. Kelly, quant à elle, au delà de quelques collaborations avec des groupes de passages (comme Helhesten récemment), fait partie d'un duo avec Elisa, que l'on a pu voir à grand guignol et au sonic. Ce sera probablement l'un des derniers concert de PArt Wild Horses à lyon, avant leur retour en Angleterre après 2 années lyonnaises remplies d'impro et de bruit qui nous ont fait le plus grand bien.

    http://www.myspace.com/partwildhorsesmaneonbothsides

    MotherFucking(impro-noise, Lyon)

    Pas la peine de présenter ces frères terribles de la noise puisqu'ils ont l'habitude d'écumer les premieres parties (et le bar) de Grrrnd Zero. Comment programmer NNCK, sans ajouter MF en premières partie ? C'est une question à laquelle nous ne tenterons jamais de répondre, puisqu'ils représentent dignement la scène noise improvisée locale.

    http://www.myspace.com/mutherfuckin

    .






  • Why est un des membres fondateurs du collectif Anticon (label indispensable dehip-hop/folk/pop, on le martèle assez souvent).
    Nous sommes EXTREMEMENT heureux de le faire rejouer à lyon.
    La première venue
    duprince moustachu fut mémorable (on peut en voir un extrait vidéo ici ou écouter un mp3 merveilleux), on attend donc ce concert avec impatience.

    Parfois il faut être honnête : son dernier disque, Alopecia, nous a tous plus ou moins déçu. J'espérais naïvement le retour au bricolage,
    mais non, il creuse sans vergogne la rupture entamée avec Elephant Eyelash :finie la folie des immenses Clouddead, envolé le bordel de Reaching Quiet,Why verse désormais dans la pop/hip-hop classique. En soi, ce n'est pas un crime, surtout quand on est aussi doué que le petit Yoni. Le problème fondamental d'Alopecia, c'est la production : elle est presque digne de mtv, on est un peu gêné, on regarde par terre, ailleurs, en faisant mine de n'avoir rien remarqué. Restent des textes et des chansons imparables (Vowels pt 2, These few presidents...).

    Merci Youtube, les vidéos de la dernière tournée redonnent foi et confiance dans l'avenir. Les morceaux d'Alopecia, débarrassés du son douteux de l'album, prennent toute leur ampleur. Et en plus, ils jouent Crushed Bones (le MEILLEUR titre d'Elephant Eyelash), waou.


    quelques mp3 pour prendre conscience de l'importance de la chose :

    why - crushed bones.mp3

    why - afterschool america.mp3

    why - these few presidents.mp3

    why - the vowels pt 2.mp3


    why - early whitney.mp3



  • vu que vous n'allez quand même pas rester devant votre télé à regarder quel horrible sort nous attend:

    GORILLA ANGREB (Copenhague old school punk, si X ou Avengers étaient nés en Scandinavie...)

    CHICKEN'S CALL (Grenoble. anarcho-punk passion)

    DAITRO (Lyon. hardcore emotionel. oui, ça veut encore dire quelque chose)


    5 euros en soutien aux personnes inculpées lors de l'expulsion du squat

    Ungdomshuset le 1er mars dernier (et dans les jours qui ont suivi). infos

    récentes sur www.modkraft.dk

    Tu soutiens ou tu crains


    29 mars 2007:
    4 semaines de prison supplémentaires pour les inculpé-e-s d'Ungdomshuset.
    15 personnes arrêtées lors de l'expulsion dUngdomshuset le 1er mars dernier resteront en détention 4 semaines supplémentaires. Personne n'a semblé troublé par les arguments contradictoires des juges lors de cette décision.
    36 personnes au total ont été arrêtées à l'intérieur d'Ungdmshuset le 1er mars. 21 d'entre elles ont été relachées. Les 15 restantes sont en prison depuis l'expulsion.
    Au bout de 4 heures de jugement, les 15 détentions ont été prolongées. Le procureur a déclaré qu'une libération irait à l'encontre du principe de justice et qu'il y avait de grandes chances que ces personnes, si elles étaient libérées, essaieraient d'enfreindre le bon déroulement de l'enquête.
    Le procureur n'a pas précisé comment il serait possible pour elles
    d'enfreindre l'enquête, étant donné que la "scène du crime" a été détruite.
    Les 15 témoignages se sont déroulés dans 2 salles de tribunal différentes et les 2 juges ont examiné les cas de manières très différentes, malgré que les chefs d'inculpation soient similaires. Un des juges a refusé l'idée qu'une obstruction de l'enquête soit possible mais a décidé de garder les prisonnier-e-s enfermé-e-s au nom de la "justice". L'autre juge a eu l'attitude inverse et a déclaré que la notion de justice n'était pas la question, mais que la possibilité d'une obstruction de l'enquête était un
    argument raisonnable.
    Les 15 sont accusés de plusieurs violations (criminelles) du code penal :Violence et tentatives de violence sur des officiers de police, agressions et obstruction à l'accès d'une propriété privée envers son propriétaire (une loi qui n'avait plus été utilisée depuis 1960).
    Les 21 autres personnes qui étaient à l'intérieur de la maison mais ont été libéré sont principalement des ressortissant-e-s étranger-e-s. Malgré que les circonstances de leur arrestation soient les mêmes que celles des personnes toujours en prison, le procureur n'a pas demandé le prolongement de leur détention.
    Très peu de citoyen-ne-s danois-es arrêté-e-s dans la maison ont été libéré.
    L'un d'entre-eux est un journaliste qui travaillait sur un documentaire à
    propos de l'expulsion.
    Plus tard cette semaine vont se dérouler les procès de certaines des
    personnes arrêtées dans les rues durant les jours qui ont suivi l'expulsion.
    Plus de 850 personnes ont été arrêté depuis que la police a procédé à
    l'expulsion et environ 60 (inculant les 15) sont toujours en prison.

  • BORDEL COMME CA VA ETRE BIEN

  • Alors voilà, on fait un festival. 7 nuits pour atteindre la rédemption, avec!!!/chk chk chk,Animal Collective,Dirty Projectors, Pram,Wolf eyes,Ted Milton,Overmars... (Programme complet plus bas)

    Certaines soirées sont à Prix libre (on donne ce qu'on veut, des euros ou des mars glacés), une est gratuite, le reste oscille entre 6 et 10 euros. Un positionnement marketing astucieux donc, agressif, correspondant au business-plan sorti tout droit des cerveaux les plus aiguisés, les plus vivaces de notrescience & technology division.

    Nous nous posons en valeureux ninjas post marxistes pourfendeurs des inégalités sociales :
    Toute sortie n'est pas définitive. Les gens ont le droit d'amener leur propres boissons (on fournit les bouteilles en plastique). Les services de sécurité acéphales sont remarquables par leur absence. Et ceux qui n'ont pas assez d'argent peuvent quand même rentrer (faites attention, on les force ensuite à nous aider pour le ménage).

    Comme la plupart des entreprises culturelles concurrentes, nous aimons nous enrouler dans des mots pompeux:
    Découverte, blablabla, diversité, transversal, gnagnagna, multiculturel.

    Le festival existe grâce aux forces de l'amour et ne bénéficie d'aucun sponsor ou subvention.

    Les assos qui y participent sont Kaugumi, Zerojardins, S'étant chaussée, Infekt, Atropine, Doom patrol et Bronzy.


    Tous les concerts ont lieu à Grnd Zero Vaise - 69 rue gorge de loup- 69 009 Lyon.



  • ouverture des portes 20 h

    concerts de 20h30 (heure réelle !!) à 1h00 - 6 euros


    Ordre de passage des groupes :

    1 - Uz Jsme Doma

    2 - Erez martinic

    3 - Stanley Kubi

    4 - Old time Relijun

    5- Stignoise !!!

    Après un mois et demi d’absence, nous vous invitons à venir fêter notre retour au Grnd Zero Vaise le vendredi 4 avril. Pour cela on vous a concocté une nouvelle Grrrnd Zero Party bien wock’n woll ! Yeah ! Au programme : 5 groupes ayant de la bouteille (certains à la main, d’autres dans les pattes…), plein de cuivres (pour changer un peu des habitudes) et de la bonne humeur.

    En tête d’affiche de cette soirée on retrouve Old Time Relijun(Portland, Oregon). Ils avaient joué aux débuts de Grnd Zero (alors rue clément marot) en 2004, nous sommes très honorés de les accueillir à nouveau. Depuis plus de dix ans, ils délivrentleurs productions musicalesavec une régularité déconcertante, toujours chez K records, et la bande d'Arrington de Dionyso nous a ravi une fois de plus avec leur petit dernier,Catharsis in Crisis.
    Bien qu'il s'agisse toujours de la même recette, à savoir un blues punk halluciné et fiévreux à situer quelque part entre un bon Jon Spencer et Captain Beefheart, il fait figure de grand disque aux côtés de Witchcraft Rebellion (2001) : un chant dément/possédé/incantatoire, une instrumentation dépouillée et foisonnante à la fois, un saxo épileptique venant compléter le tableau.

    deux morceaux de witchcraft rebellion :

    Old time relijun - king of nothing.mp3

    Old time relijun - mystery language.mp3

    deux morceaux du dernier album :

    Old Time Relijun - indestructible life.mp3

    Old Time Relijun - the circular ruins.mp3


    Etant donné le nombre de groupes présents le 4 avril, on vous promet de ne pas faire jouer les immanquables Old Time relijun après le dernier métro.


    Stig Noise est un collectif de Liverpool, coincé quelque part entre Lightning Bolt et Frank Sinatra. Ils se décrivent de la sorte : "We are Stig Noise Sound System! a 6 person band and we make magical! brutal! beautiful! <->Mariachi<->NoiseHop<-wonkstep music !". Ca a l'air bien foufou en concert, comme en témoigne cette vidéo, tournée au Foundry, à londres :



    "Erez Martinic déroule une transe de synthétiseur avec violence et bruit". Erez Martinic est de Bordeaux. Erez Martinic sort ses disques aux Potagers Nature. Erez Martinic est composé de Yann à la basse (Api Uiz, Chocolat Billy), du batteur de Chocolat Billy, de Mathieu et Eric Martinez (tiens, tiens…) aux claviers. Erez Martinic envoie des rythmes lourds et répétitifs soutenus de mélodies abrasives et grinçantes, mais dansantes (qui a dit Clara Clara noise ?).

    erez martinic - 1.mp3

    erez martinic - 5.mp3


    On compte sur les Stanley Kubi(admirez le jeu de mots !) pour mettre l’ambiance avec finesse, bon goût et provocation. Cette troupe d'individus douteux s’arme d’une multitude d’instruments pour faire sonner son cabaret punk : mandoline, épinette des Vosges, dulcimer, guitare, basse, piano, trombone et batterie. Le tout étant soutenu par le chant et les hurlements du frénétique Macario, un homme qui aime sentir le contact du public et qu’on a souvent aperçu aux côtés d’Unlogistic.

    www.stanleykubi.org


    Autres vénérables vétérans (groupe formé en 1985 !!!) venant étrenner leurs chemises à fleurs et leurs shorts à carreaux, j’ai nommé Uz Jsme Doma. Forts d’une discographie bariolée, ce groupe tchèque oscille entre punk-rock des familles et The Ex, avec une bonne louchée d'ambiances de musiques de l'Est. Un groupe festif comme on n’en a pas souvent à Grnd Zero (mais qui va peut-être lancer une nouvelle tendance, qui sait?).

    Uz jsme doma - mek medu (mack madoo).mp3



  • Charles Obscure fait la fête avec marteau matraque, mazalda, ned, aeuhw et vous pour la sortie du nouvel album de marteau matraque !

    Toutes les bio dans "lire la suite..." !

    marteauconcertlyon



    MARTEAU MATRAQUE est une formation jazz-punk qui a l’énergie du rock.
    D’autres la qualifient de fanfare rock ou encore de free groove.
    On pense à « Sex Mob » de Steven Bernstein ou encore au « Barondown »
    du batteur Joey Baron.
    Le quintet se définit lui-même en ces termes . Bien que les
    associations trompette, trombone, sax baryton et batterie renvoient à
    l’image du petit orchestre fanfare, Marteau matraque se vit plutôt comme un
    power trio rock, mais à cinq…
    L’esprit rock, ils l’ont, certes dans la frappe et dans le répertoire.
    Leurs compositions sont pensées et écrites comme les chansons d’un
    groupe de rock. Quoique.
    L’attitude très volontariste et l’énergie qu’ils dégagent sur scène les
    apparentent à un groupe punk. Mais encore.
    Le côté jazz, on le retrouve dans le choix de l’acoustique et dans
    l’ouverture aux improvisations. Allez, au diable les étiquettes,
    Marteau matraque est aussi Groove, festif et envoûtant !!!!


    NED existe sous la forme de trio depuis 1998. Des premières cassettes
    artisanales à la création de SK records, leur musique n’a cessé
    d’évoluer au fil des enregistrements, des rencontres, des tournées et
    ce toujours dans un esprit DO IT YOURSELF. Du noise punk bordélique
    des débuts, le trio s’est ouvert à des influences de plus en plus
    différentes. Mélangeant au noisen’roll des débuts, des relents de blues
    et de groove tordu, des concepts anti-musicaux et du bon vieux rock
    n’roll, NED a trouvé sa façon de se marcher, toujours à la limite du
    déséquilibre, histoire de ne plus savoir sur quel pied danser. Le love
    off!!! E.P sort en 2001 et montre les aspects les plus bruts du groupe.
    Il est enregistré en quelques jours, dans une cave avec les moyens du
    bord. L’énergie est urgente et jubilatoire Un split avec DOPPLeR suit
    peu après pour accompagner leur tournée commune en république Tchèque
    et Allemagne. Et NED y enregistre son morceau le plus ‘pop’ En août
    2002, le premier véritable album est enregistré au studio OFF YA TREE à
    Hambourg (Allemagne) par Heiko Lindner et Henry Lafrenz. Le son est
    plus discipliné grâce à la rigueur de leurs techniciens allemands 2003
    marque la rencontre avec le label Jason R qui édite un split 10? avec
    NED et OHARU pour marquer une tournée française. NED a en 11 ans
    d’existence fait environs 500 concerts en Europe et en France dans des
    pays tels que L’Angleterre, l’Ecosse, les Pays-Bas, l’Allemagne, le
    Danemark, la République Tchèque, L’Autriche, la Suisse, l’Italie, la
    Slovénie, la Croatie et la France. Partageant l’affiche avec de
    nombreuses formations françaises ou internationales comme LADDIO
    BOLLOCKO, NOMEANSNO, GUAPO, SABOT, BLONDE REDHEAD,BASTARD, ULAN BATOR,
    MELT BANANA, OXBOW, PSYCHIC PARAMOUNT, DON CABALLERO …


    Mazalda joue sur scène ou dans la rue. La musique est différente parce que les
    instruments changent et que la proximité avec le public n’est pas la
    même. Mais la personnalité du groupe, ses intérêts, son énergie, sa
    recherche restent essentiellement les mêmes : vastes, libres, denses,
    en mutation.
    Il y a la fascination pour des musiques produites sur d'autres continents,
    dans d'autres pays, sans connaître les codes et les raisons de ces
    musiques, en ressentant l'énergie et l'émotion immédiate des timbres,
    des mélodies et des grooves ; l'espace créé pour l'imagination par
    l'exotisme, comme si, de l'espace, on captait différentes radios de la
    Terre, et que le tout ait la cohérence de la Terre. C'est vrai parce
    qu'on reprend beaucoup de morceaux d'autres pays. C'est vrai aussi pour
    beaucoup de compositions du groupe. Pour des manières de jouer aussi.
    Mazalda est aussi très attaché à la musique des années 70 : les sons des
    synthés analogiques, de la batterie, des façons de chanter, mais aussi
    un sens de l'épopée, du trip, des paysages intérieurs mouvants. La
    musique de Robert Wyatt, de Miles Davis, de Lucio Battisti, et les
    musiciens qui ont prolongé cet esprit (Fred Frith, Deerhoof, Devo,...).


    aeuhw.. Jouer n’importe où, n’importe quand, ne plus plonger que dans
    un côté spontané, articulé ou mutant, car pour ces moments seule la
    matière a du sens, non sa conceptualisation. Mais alors
    qu’adviendrait-il de l’intégrité du « je » de chacun ? …….. . . . . . .
    . . . . . .Hier ou là . . . . . . . . . . . . . . ? Si tu pouvais enfin
    trouver d’autres appuis, te relâcher, tes idées se récureraient pour en
    former d’autres, ta recherche musicale pourrait partir, crapahuter vers
    de nouveaux hori-sons. Pourquoi ne pas commencer à comprendre où ses
    membres veulent l’emmener . . . Qui ? Vous ou l’ autre ?..



  • BOGDAN RACZYNSKI
    (REPHLEX /// Braindance Psychedelic Electro /// Canada)

    Yeeeeehhhaaaaawww, notre héros ultime. Ses productions, dans la lignée de Squarepusher ou Aphex Twin, mélangent beats complexes, chants et samples étranges, et sortent sur Rephlex depuis plus de 10 ans. Un son toujours innovant, dansant, teinté de lyrisme mélodramatique.

    Malgré une unanime reconnaissance de ses talents de producteur et performer, Bogdan Raczynski est une personne peu médiatisée. C’est durant ses études au sein d’une école d’art au Japon dans les années 90 que sa passion pour la musique est née. Il joue de la trompette dans des clubs de jazz et compose des morceaux à l’aide de son ordi et de trackers, pour les distribuer gratuitement sur le netlabel Kosmic Free Music Foundation. Il habite Tokyo en « couch surfer » chez des amis et en sans domicile fixe dans les rues, sa vie restant centrée sur la musique ; ses premiers morceaux reflètent bien ces moments chaotiques de sa vie.

    Rapidement, ses productions sont remarquées par Richard D. James (aka Aphex Twin) et sortent naturellement sur son label Rephlex. Les albums Samurai Math Beats et Boku Mo Wakaran voient le jour et sont une vraie révolution sur la scène électro.

    Il se concentre sur le tracker et d'autres modes de production informatiques mais les instruments restent présents comme l’accordéon, la trompette, la harpe et le saxophone alto qu’il utilise sur Muzyka Dla Imigrantów, sorti en 2001.

    Ses plus récentes productions (Who Is It, une chanson stellaire avec Björk, et son dernier opus Alright!, sorti en 2008), sont de véritables odes à la musique psychédélique.


    En concert, il prend beaucoup de plaisir à proposer des sets intenses et à se défouler costumé sur scène. A une époque, on pouvait d’ailleurs le voir portant un costume de Power Rangers.

    http://www.myspace.com/bogdanraczynski

    http://www.bogdanraczynski.com

    PROJECT SERENDIPITY(Indy /// Breakcore Experimental Pop /// Londres)

    Depuis 2000, et ses premières productions, il est souvent comparé à APHEX TWIN ou THE FLASHBULB, pour son emploi du glitch, de rythmiques complexes et d’harmonies audacieuses. Il développe pourtant un son unique, une expérimentation sonore psychédélique qui oscille entre passages ultra mélodiques et radicales déconstructions rythmiques.Un projet solo basé sur l’expérimentation sonore autour de machines, de samplers, de guitares, de mélodicas et autres glockenspiel.

    www.myspace.com/projectserendipity

    XAROLIUM (Autoprod /// Acid Analog Explosion /// Lyon)

    Deux accros d’analogique; leur set-up se compose exclusivement de TB 303, TR 909 & 808 SH 101… Aux commandes de leurs machines, ils amènent le dancefloor dans une trance electro-techno-break acidulée. www.myspace.com/xarolium

    THE CYBER MUDJAHEDEEN (Autoprod /// Spacial Tekadub /// Lyon)
    www.myspace.com/thecybermudjahedeen

    SLUSH (BEE RECORDS /// IDM Electroniké /// Lyon)

    http://www.myspace.com/acidslushcore

    http://www.beerecords.com
  • affiche-save-the-sonic22

    Après les procès liés à l'affichage libre, une fréquentation en dent de scie, des promesses de subventions non tenues, le SONIC a connu une galère de plus, totalement inattendue, en la matière d'un cambriolage.

    Bilan des couses : du matériel, du stock d'alcool et de l'argent volé, à un moment où le SONIC a besoin de tout sauf de ça.

    Ces malheurs auront eu au moins une conséquence appréciable, mobiliser les forces et les attentions. C'est pourquoi des acteurs de la scène lyonnaise se sont mobilisés et ont décidé de monter ces soirées de soutien. Un grand merci aux groupes ayant accepté de jouer le jeu et de se produire gratuitement.

    L'idée, hormis de collecter des fonds pour le SONIC, est de montrer à notre cher public qu'ils sont eux aussi une part active d'une dynamique indépendante et underground. Même si les mécanismes liés à la pérennité d'une salle de concert dépendent malheureusement en partie de fonds publics, la survie immédiate de ce genre de lieu ne peut se faire que sur la participation du public. Et cette participation se traduit par la fréquentation des salles, payer sa place de concert, non pas pour engraisser de riches promoteurs (quel beau fantasme parfois encore vivace) mais pour couvrir les frais inhérents à ces mêmes concerts, prendre un verre au bar pour apporter un peu plus d'eau au moulin. Bref, des gestes simples, peu coûteux dans nos sphères indépendante et underground mais ô combien importants.

    Si d'aventure nous étions très nombreux lors de ces deux soirées, ce que nous souhaitons, nous voulons encore plus l'être de manière régulière, que ce soit au SONIC et dans les autres lieux qui ont besoin de nous et de vous.

    Histoire de nous pousser à sortir de la morosité ambiante et de nous prouver qu'on peut faire de bons concerts sans le budget de Guns'n'Roses, les américains de SAVAGE REPUBLIC (post punk), KABU KI BUDDAH (Yngwie Malmsteen sans sa guitare) & AGATHE MAX(orchestre avec un seul violon) occuperont la scène du SONIC le jeudi 15 janvier à partir de 20h30.

    Le lendemain (vendredi 16 janvier), ZËRO (vétérans toujours au top), NED (noise'n'roll), ONE SECOND RIOT(post harcore pour adulte et sans gratte) & FOR THE CHOSEN FEW (post quelque chose aussi mais avec 3 grattes) occuperont celle de GRRRND VAISE, toujours à partir de 20h30.

    Merci d'arriver à l'heure, on fera tout pour respecter les horaires.

    Les amis du SONIC et des cultures underground & indépendantes

    Zëro

    Ned

    One second riot


A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #6

    Voici des photos récentes de l'avancé des travaux : ... ... Isolation des containers : ... ......

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Grrrnd Zero recherche !

    On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.Si...

  • Agenda GZ

    On poursuit la reconquête du nouveau gz, m² par m², tout en organisant des concerts un peu...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !

GRRRND ZERO RECHERCHE !

On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.
Si tu sais où trouver gratos ou veux nous donner directement une des choses suivantes, écris un petit mot à endurancezero@gmail.com.

Les éléments qu'on recherche en priorité-top-urgence-aïe-aïe-ça-me-manque-trop-là-maintenant-donne-vite-vite sont soulignés.


Outils

PLATE-FORMES DE TRAVAIL individuelles roulantes AUX NORMES 2013 dit "PMR". A partir de 1m de hauteur.
ECHELLES DE CHANTIER
TRANSPALETTES. Capacité 2 tonnes minimum.
Outillage
Quincaillerie


Bois

MONTANTS D'OSSATURE en bois jaune (beaucoup), 120 x 45 mm au moins, 2370 mm de longueur pour la plupart
SOLIVES 75 x 220 mm ou + grandes et moyennes section, le plus long possible, minimum 5 mètre de longueur
LISSES BASSES et HAUTES (beaucoup), 45 x 120 mm en bois, 1m30 de longueur minimum
TASSEAUX de BOIS par série de 10 identiques, 30x30 mm, 50x50 mm, etc...
OSB par plaques de 30 ou 40m2 au même format


Cloisons, doublage, faux-plafond

RAILS METALLIQUES pour fixer le placo épaisseur : 48 mm pour semelles horizontales (au sol), 46 mm (ou 45) pour montants verticaux (murs), 47 mm pour fourrures F47 (plafonds)
PLAQUES DE PLÂTRE BA 13
VIS à placo
JOINT placo
BANDE placo
ISOLANT : LAINE DE VERRE et/ou LAINE DE ROCHE entre 100 et 200 mm d'épaisseur pour la plupart + du 500 mm d'épaisseur pour les containers
FILM POLYANE
PLANCHES non traitées ou plaques de tôle ou contreplaqué ou autre matériau pour BARDAGE. Epaisseur : entre 12 et 200 mm


Finitions

FAÏENCE
CARRELAGE