POST-ROCK

  • samsa

  • NO AGE + DANIEL HIGGS + Chora/Hunter Gracchus + White Circle Crime Club 20 H - 7 euros - Grnd Gerland

    Avec leurs riffs sensass et leur dégaine de cool dudes en bermudas qui arpentent le désert dans un film de gus van sant, No Age est un groupe californien. Ils sont deux, mais vu que le guitariste joue avec à peu près 800 pédales, on dirait qu'ils sont trois ou quatre.

    Généralement c'est le batteur qui chante, avec une voix détachée vaguement criarde.
    Quand il a fini son couplet, le guitariste enclenche un machin qui fait que le son devient énorme, tandis que l'autre profite de sa corpulence sèche et musclée pour taper sur une pearl qui doit coûter dans les 5000 $.
    Musicalement, c'est de la pop faite par des punks qui ont écouté toutes sortes de musiques bizarres. Ca peut aussi évoquer Hüsker Dü, les grandes heures de l'indie rock étudiant, Sonic Youth, la sueur adolescente et le bruit des vagues.

    Deux Albums, deux ères

    Weirdo Ripper
    , une compile de leurs 45 tours, résume deux années de profusion discographique, de don de soi à la cause de the smell et de performances exaltées dans des lieux improbables (bibliothèques, restaurant éthiopien, le salon de ton correspondant à Tramptown, Texas). Cet album est TROP BIEN, il donne envie de plonger dans l'océan tel un hareng sauvage, libre et fier.
    Mots clés :
    émotion : everybody's down
    trisomie : boy void
    errance : neck escaper
    production âpre : i wanna sleep


    Nouns, deuxième album, marque un virage american pie/backstreet boys. Signature sur Sub Pop, clip sur Mtv, les gars de Radiohead qui se mettent à arborer des T-shirts No Age sur scène, bref, ça devient n'importe quoi. En toute logique, nos amis intégristes haussent désormais les épaules avec mépris à la simple mention de leur nom. Nous persistons à penser que si le traitement bubblegum du son de ce disque leur a effectivement fait perdre un peu de leur pureté originelle, les morceaux sont (presque) toujours aussi bons.
    Mots clés :
    acné : here should be my home
    plage : things i did when i was dead
    grenadine : teen creeps
    production clean : eraser

    Ceux d'entre nous qui ont vu No Age récemment l'ont fait dans des conditions extrêmes (
    gros festivals, première partie de groupe nauséabond, accompagnés d'une copine qui vomit partout et nous empêche de suivre le concert...)
    Alors voilà, on est revenus de tout ça comme certains sont revenus du vietnam, et on s'est dit que :

    1) leur plan de tournée était quand même douteux
    2) on aimerait bien les revoir dans un environnement moins anxiogène

    Merci à Mr Spunt, nos voeux seront exaucés le 30 octobre.

    Sinon Daniel Higgs (calvitie/barbe/blues/folk/débordements divers) c'est génial, faut vite qu'on écrive quelque chose dessus. Voilà quand même quelques images :

    {youtube width="425" height="344"}G9fmXyhEzZE{/youtube}


    Et pour les champions snobs Chora, faudrait qu'on s'active aussi.

    Quant à White circle crime club (indie rock belge), euh et bien ils accompagnent No Age en tournée.
  • 20 h 30 - 8 euros


    GRAILS (Psyché divin, Portland / USA)
    www.myspace.com/grailsongs

    N'écoutez pas ces êtres perfides qui essayent de faire passer Grails pour un énième groupe de Post-Rock. Premièrement parce que ce mot ne veut absolument plus rien dire (normal quand ça définit autant la musique de Sigur Ros ou Godspeed), deuxièmement parce que Grails n'a rien à voir avec les groupes suscités.
    On pourrait voir ça plutôt comme du Neurosis meets Ravi Shankar devant le Taj Mahal avec une forte dose d'acide dans le sang.

    Reincarnation Blues (attention, c'est presque dansant)
    Silk Rd

    Cette intense copulation sonore donne un résultat au psychédélisme suave et à la noirceur crasseuse qui n'attend que l'audience attentive d'un Grrrnd Zero (Vaise) prête à embarquer à bord d'un immense astronef pour un voyage intersidéral libérateur d'arômes cachés.

    Acid Rain (le morceau que Pink Floyd aurait pu composer de nos jours, si seulement...)
    Take Refuge


    OVERMARS (Doom stars locales / Lyon)

    www.myspace.com/overmars

    Après nous avoir gratifié d'un des albums de l'année 2007 (Born Again), Overmars revient avec des titres au format plus court, avec lesquels ils vous démontreront qu'ils sont toujours les seigneurs du riff massif répété à outrance. Fraichement rentrés d'une tournée européenne (frais n'étant cela dit pas forcément l'adjectif le plus adapté pour décrire Overmars), on s'attend à ce que leur retour au grnd après plus d'un an d'absence puisse être décrit par des mots comme Ravageur, Pilosité, Drakkar en flammes.

    Obsolete
    A Spermwhale's Quest

    HABSYLL (Révelation drone de l'année / Toulouse)
    www.myspace.com/habsyll

    Les petits outsiders de la soirée, sortis de la ville schizophrène qui a tout de même engendré Zebda et Programme. On a rien entendu à part les morceaux sur myspace, mais alors qu'est-ce qu'ils sont bien ces morceaux. Du drone-doom ultra noise à en faire passer Khanate pour les Foo Figthers. On va avoir droit à un massage d'intestin en règle, et si tu avais prévu de commettre un suicide en société, c'est peut-être le bon moment. A part ça ces gens ont l'air très gentils.

  • Menace Futur Terne et Grnd Zero Hors les Murs proposent

    ---

    Mercredi 1 février /// 20 H

    Grnd Zero Hors les Murs / À La Triperie / 22 rue Imbert-Colomès / Lyon 1

    1 euro d'adhésion + Prix "Libre"





    On est souvent seul, et quand on est accompagné, c'est pas toujours ça, faut bien avouer.
    La problématique collective, elle commence déjà quand on est misanthrope, alors à deux ?
    Il faut déjà s'inventer du commun, des signes pour communiquer, des complicités pour se reconnaître.
    Éprouver des liens, explorer des coins où on se rendrait pas sans quelqu'un pour nous y traîner.

    Si l'individu est un simple atome au tableau périodique des éléments humains,
    le duo est-il la forme la plus primitive de la molécule sociale ?

    Le premier février à La Triperie, notre étude de cas nous amènera à explorer trois déclinaisons aux variables singulièrement décalées.

    ---

    Guess What (post-exotica transdimensionnelle, Londres mais pas que)

    Guess What est un moment duel atypique et indigène aux ramifications multiples pour orgues et batterie.
    Retenons que non contents d'explorer un vaste spectre thématique et musical,
    musardant entre un pseudo-jazz de conquête spatiale à la mémoire de Yuri Gagarine, la curieuse bande-son d'un dance-floor exotica imaginaire, des hommages appuyés aux giallos (films d'angoisse italiens des années 70),
    et une ethio-electro-turbo-folk enjouée,
    Guess What est avant tout capable de sérieusement botter n'importe lequel de vos postérieurs.
    Avec un enthousiasme et une fraîcheur que dissimulent mal les masques et toges dont ils s'affublent pour brouiller les pistes
    et les expressions faciales trop faciles à déchiffrer.

    Un tout petit aperçu live dans une grange

    Un morceau entier vu à travers un aquarium (???)



    Leur page sur le site du label

    Leur myspace

    Guess What est membre de la constellation Catapulte Records, de drôles de zozos forts actifs entre Londres et Chambéry

    ---

    Moonwaker (rock'n'roll à cru, Chambéry)

    Juste de la batterie, de la guitare et le chant mixte.
    Un peu comme si Dead Moon avaient 20 ans de moins et venaient de Chambéry.

    Une vidéo par ici

    Et leur page myspace

    ---

    Prypiat(Shit-Wave Hiver Nucléaire, Lyon)

    On triche un peu avec cette formation, puisque malgré les apparences, ils sont trois.
    J. projette des images cryptiques en toile de fond,
    M. et C. te jettent à la gueule leur bouillie no-wave angoissée, pleine de parasites et de bruits blancs
    pour des performances incertaines et baveuses.

    La première vidéo (il y en a 5) du concert du 7 avril dernier au Sonic



    Un Bandcamp avec des choses à télécharger
  • organisé par ostrobotnie - 7 euros - 20 h 30

    Russian Circles, on a d'abord surtout écouté parce qu'il y avait Brian Cook de feu BOTCH dedans, et on les a du coup bien vite mis de côté parce que par rapport à BOTCH ça valait pas grand chose. Du coup les albums du groupe n'ont probablement pas reçu toute l'attention nécessaire. Mais on a fini par les voir en vrai il y a 2 ans lors de la tournée avec These arms are snakes qui comptait aussi Brian Cook en son sein et qui a par ailleurs su s'arrêter juste à temps après un dernier album (Tail swallower and dove) mi-figue mi-raisin. On avait surtout fait ce concert pour These arms are snakes, parce que Station le deuxième album de Russian Circles est d'une mièvrerie qui m'a ôté toute envie de le réécouter depuis, et pour autant, il a bien fallu se rendre à l'évidence : Mr Cook ne joue pas dans des groupes de merde, surtout sur scène, et il envoie du steak de cheval (note de gz : le Bureau du Bon Goût Interne décline toute responsabilité vis à vis de cette expression).

    Alors on est d'autant plus impatients de les revoir que leur nouvel album, Geneva, revient à leurs premières amours avec ce mélange de post rock ambiancé et de riffs bien tendus et dissonants/écrasants, le tout avec une batterie super groovy. Y a des moments comme par exemple "Geneva" et "Malko" où ils frôlent le très très bon.

    Russian circles - Malko

    Russian circles - Geneva

    russiancircles-promo

    Kiruna feront leur premier concert à la maison avec leur nouveau guitariste, qui selon leur propres dires leur a apporté un peu plus de lourdeur. On espère qu'on aura droit à des nouveaux morceaux et que ça va bien envoyer du pâté(note de gz : mon dieu). Sauf imprévu ou défaite de ManU le même soir face au Milan AC, on devrait être servis.

    Gunfire in a juke joint - Avec un nom comme ça on aurait presque pu s'attendre à de la country cradingue aromatisée au bourbon, mais il n'en est rien. Gunfire est un groupe de post rock pour qui la seule raison valable de vous tremper dans le goudron et les plumes serait de vous emporter avec eux dans leurs longues ascensions vers des infinis cosmiques intersidéraux, tels des Icare des temps modernes.

  • L'office du tourisme de Chicago, Adobe Photoshop 7 et la bipolarité vous présentent

    LIEU // 40 rue Pré Gaudry // LYON 7 // M° Jean Jaurès

    (entrée côté parking)

    W.W.LOWMAN
    www.wwlowman.com |www.myspace.com/wwlowman
    post-rock champêtre / Chicago-centre-du-monde / ex-L'ALTRA et membre de BOSCO AND JORGE

    Bill "W.W." LOWMAN est un homme américain très sensible, habitant Chicago (berceau de la House Music) et étant doté d'un don certain pour la guitare et la paternité.

    Sans vraiment savoir pourquoi (manque cruel d'information), Bill se fait remarquer parJim O'Rourke et collabore très vite avec un nombre incroyable de gens aussi inconnus de la plèbe que prestigieux :L'ALTRA et LINDSAY ANDERSON,SMOG etWILL OLDHAM,EDITH FROST,...

    Auteur à ce jour d'un unique album paru sur le label français de qualitéARBOUSE RECORDINGS (cf. Acetate Zero, Thousand & Bramier,... ),W.W.LOWMAN développe une musique sophistiquée, douce et dont la mélancolie, paradoxalement, réconforte les âmes en peine et revitalise le cuir chevelu.


    Deux MPtrois :

    Tea Til Ten.mp3

    Please don't think it's funny.mp3

    THOUSAND
    www.myspace.com/thousand1000
    folk forestier / Paris / membre de THOUSAND & BRAMIER

    THOUSAND estcollègue de bureau de W.W.LOWMAN.

    Cet ancien grenoblois (franchement, à part Gael, qui se souvient qu'il a joué dans MARGOT...?) représente 50% du duoTHOUSAND & BRAMIER, et a tout simplement décidé d'écarter définitivement toute forme de concurrence sur le créneau indie-folk : multi-instrumentisme de bon aloi, chant inspiré et voix habitée, compositions savamment simplifiées et accrocheuses.

    .CUT feat. GIBET
    www.myspace.com/dotcut
    post-rock urbain / Lyon-Montréal

    .CUT feat. GIBET, c'est le projet d'Albérick, ex-Lyonnais exilé dansun monde meilleur et de JB, dont on ne sait pas grand-chose si ce n'est qu'il joue sur la même guitare queNuno Bettencourt.

    Malgré le "feat." trompeur inséré dans le nom (qui nous rappelle tous notre enfance hip-hop 90's dans la banlieue Est de Chartres),.CUT feat. GIBET pratique un post-rock que l'on peut classer directement dans la familleCONSTELLATION. On y retrouve ainsi l'esprit des premiersGODSPEEDYOU!BLACKEMPEROR et de certains morceaux deSET FIRE TO FLAMES, mais dans une version plus minimale (ici pas de batterie ni de line-up à rallonge).


  • VEN 28 AOUT
    GRND ZERO Gerland

    40 rue Pré Gaudry / Lyon 7 / M° Jean Jaurès
    20H30 / PRIX LIBRE !

    HEIRS (Dark side of post-rock / Australie)
    www.myspace.com/heirsmusic

    Les Australiens d’Heirs ne versent pas dans le post-rock chialant , on peut en être sûr. On peut tout de même par moment espérer et apprécier une douceur passagère, mais la violence oppressante n’est jamais très loin, Godflesh et Red Sparowes non plus d'ailleurs.
    Heirs - Cabal
    Heirs - Russia

    KODIAK (Doom lent minimaliste/ Allemagne)
    www.myspace.com/kodiakdoom

    L’ours Kodiak est un des plus grands carnivores terrestres. On vous laisse imaginer et apprécier la subtilité du groupe. En effet, Kodiak c’est lourd, lent et puissant. Le line-up réduit (guitare, basse, batterie, viande bovine) assure la pureté de la chose et donne un caractère assez minimaliste à l’ensemble. C’est doom et ça n’a pas besoin de plus.
    Kodiak - Beginning

    OURS BIPOLAIRE (Rock de salon souple et funky / Lyon)
    www.myspace.com/oursbipolaire
    Y-a-t-il une vie après Pif le Chiant ? après Duracell ? après Clara Clara ? Ce local-all-stars-power-trio instrumental empruntant la formation exacte du Jimi Hendrix Experience (guitare, basse, batterie) mais aussi la guitare de Kurt Cobain (une Fender Mustang), (...) semble avancer de sérieux argumenst… entre social-pop opératique et rock de chambre désabusé, les pronostics vont bon train.
    Ours Bipolaire - live


    CHEVIGNON (White Metal Echangiste / Lyon)
    2009, l’année des reformations : Faith No More, Jesus Lizard, Blink 182 et CHEVIGNON ! On en a beaucoup entendu parler, mais nous les kids nés après 1990 on a jamais eu la chance de les voir, et à vrai dire on pensait JAMAIS les voir !

    MP3#1
    MP3#2

    ULRIKE MEINHOF (Drone Chrétien et noise concrète / Lyon)
    http://ulrike.meinhof.free.fr

    Pour comprendre Ulrike Meinhof, il va falloir se laisser bercer par les doux bouillonnements bruitistes d'un sombre personnage. Agenouillé à même le sol, jouant aussi bien de la table de mix’ que du jouet playskool, Ulrike saura nous immerger dans un monde de beaux drones fervents en noir et blanc.

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #6

    Voici des photos récentes de l'avancé des travaux : ... ... Isolation des containers : ... ......

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Grrrnd Zero recherche !

    On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.Si...

  • Agenda GZ

    On poursuit la reconquête du nouveau gz, m² par m², tout en organisant des concerts un peu...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !

GRRRND ZERO RECHERCHE !

On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.
Si tu sais où trouver gratos ou veux nous donner directement une des choses suivantes, écris un petit mot à endurancezero@gmail.com.

Les éléments qu'on recherche en priorité-top-urgence-aïe-aïe-ça-me-manque-trop-là-maintenant-donne-vite-vite sont soulignés.


Outils

PLATE-FORMES DE TRAVAIL individuelles roulantes AUX NORMES 2013 dit "PMR". A partir de 1m de hauteur.
ECHELLES DE CHANTIER
TRANSPALETTES. Capacité 2 tonnes minimum.
Outillage
Quincaillerie


Bois

MONTANTS D'OSSATURE en bois jaune (beaucoup), 120 x 45 mm au moins, 2370 mm de longueur pour la plupart
SOLIVES 75 x 220 mm ou + grandes et moyennes section, le plus long possible, minimum 5 mètre de longueur
LISSES BASSES et HAUTES (beaucoup), 45 x 120 mm en bois, 1m30 de longueur minimum
TASSEAUX de BOIS par série de 10 identiques, 30x30 mm, 50x50 mm, etc...
OSB par plaques de 30 ou 40m2 au même format


Cloisons, doublage, faux-plafond

RAILS METALLIQUES pour fixer le placo épaisseur : 48 mm pour semelles horizontales (au sol), 46 mm (ou 45) pour montants verticaux (murs), 47 mm pour fourrures F47 (plafonds)
PLAQUES DE PLÂTRE BA 13
VIS à placo
JOINT placo
BANDE placo
ISOLANT : LAINE DE VERRE et/ou LAINE DE ROCHE entre 100 et 200 mm d'épaisseur pour la plupart + du 500 mm d'épaisseur pour les containers
FILM POLYANE
PLANCHES non traitées ou plaques de tôle ou contreplaqué ou autre matériau pour BARDAGE. Epaisseur : entre 12 et 200 mm


Finitions

FAÏENCE
CARRELAGE