171216 soireesoutien 95fe7
Samedi 17 Décembre
 
 
ATTENTION, contrairement à ce qui  est annoncé sur l'affiche, les portes ouvrent à 19 h, les concerts commencent à 19h30, et on verra bien quand ça finira. Bière à moitié prix de 19 h à 20 h !
 
ORDRE DE PASSAGE
Mbira Crew
Averse
Sierra Manhattan
Jérôme Noetinger
Françoiss Virot band
Archet Cassé
Equipage
Présent parfait

 
 
 
Mbira Crew (Lyon, Fr)
 
La M'bira est un piano à doigts parfois coincé dans une calebasse, le piano, cerclée de capsules de bières générant un frémissement tout autour, de la calebasse. Les sons semblent très hauts et vifs, il paraît que c'est dû à des partiels inhamoniques, à des histoires de cordes, de tuyaux et de spectre, ça l'air un peu complexe car tout vibre et moi je trouve surtout les touches vachement proches les unes des autres.
Sinon une fois j'ai écouté jouer de la mbira après avoir exagéré et j'ai été très ridicule à sourire béatement pendant un million d'années mais reste que c'était très beau.
 

 

 

sans titre e8d1d
Archet Cassé (Grenoble, Fr)
 
Josselin chanteur de Taulard, ici tout seul : c'est de la synth pop au dosage parfait entre déhanchements légers et regard crispé.
Avec LES MEILLEURES PAROLES.
DE L’ANNÉE. DE LA VIE.

 

 

Averse (Lyon, Fr / Clapping Music)

 

Ok ça va être difficile de parler d'Averse. J'ai l'impression que le projet solo de Charles Virot a une volonté musicale précise, sans que je puisse précisément la comprendre vu que j'ai préféré toutes ces années peaufiner des stats de jeux vidéos plutôt que d'ouvrir des livres. (Thème : choix de vie).
 
Déjà le contexte : Charles Virot, bassiste / voix dans Clara Clara, Pif Le Chiant Band, mais aussi les feux Robes et Manteaux, Top Affaire, … Tout hyper bien.
Personnellement je suis très objectivement amoureux de sa voix et de ses textes. Genre Autobahn de Top Affaire. Ou sur le tout dernier Clara Clara, Ecran noir, ce sont pas plein d'allers-retours explosifs entre le bulbe rachidien et le cœur ? Nie donc l'existence de tes propres organes en prétendant le contraire. Sauf que dans Averse il chante peu.
Un autre choix donc.

Niveau connaissance de son dispositif, il semble s'attacher à refuser plein d'effets et de bidules que les gens mettent en amont et en aval de leurs instruments. Je crois que tout est fait en live, sans boucles ou ajouts pré-composés. Alors je sais pas trop pourquoi ; soit parce qu'il veut retrouver les possibilités brutes de l'objet, malmenées par l'histoire de la technique cumulatrice, ou juste parce ça l'ennuie ces gens qui misent tout sur des dispositifs copiés sur les wiki* pour sonner comme un champion.
Ou d'autres explications qui m'échappent.
En concert je l'ai vu il retourne dans tous les sens sa basse, ça s'étire de mélodies pop à des plages plus ambient, jusqu'à du drone plus perçant, tout en psalmodiant quelques paroles en français.
C'est un live de 40mn, d'une traite, sans les coupures habilement prévues d'habitude pour boire une gorgée de bière ou mater son voisin. C'est plus de l'ordre de la bande-son intégrale, celle qui drape le regard pour te plonger uniquement dans cette frontière intérieure entre réel / rêve où se forment ces idées folles que tu auras déjà oubliées au moment de recommander un demi.
Tu vois.
ET EN FAIT NON PAS SEULEMENT.
 
Je n'avais pas écouté son soundcloud depuis sa cassette et son concert en première partie de Black Pus il y a plus de 3 ans. Et en fait il y a plein de synthé maintenant. Et de la guitare. Des pistes de toutes les couleurs, plein d'expérimentations datées, je suis tout ému de constater le mouvement du temps, avec ces impros, le retour du chant, et toutes les atmosphères qui en découlent presque au jour le jour.
Je suis perdu.
C'est beaucoup plus léger que je le pensais. Ce qui colle avec le côté mouvant du projet, difficile de voir le tout fini comme un objet arrêté à un endroit - Averse - je ne sais pas finalement à quoi ça va ressembler.
Je dirais qu'il faut s'y préparer, quand on sort en hiver ou qu'on s'apprête à plonger ; on met un pull, on retient son souffle. C'est un moment à passer seul à l'écoute. Pas la peine de râler pendant le concert, à chercher les basses nécessaires à la dispersion de ton génome. Non, chaque chose en son temps, tu as le choix aussi.
(bim, idée, continuité - journalisme).
 
 
 

*(j'étais convaincu que ça existait et que les musiciens piochaient juste dans une grande base de donnée mondiale pour choisir comment sonner et gagner. Mais apparemment c'est beaucoup d'empirisme, de persévérance, et d'imagination. Tellement loin du jeu vidéo tout ça.)

 
 
Sierra Manhattan (Lyon, Fr / Ab records)
 
Je suis tombé sur Sierra Manhattan il y a quelques années grâce au pouvoir de l'indexation des bases de données bandcamp en cherchant des nouveaux groupes lyonnais. Je m'étais dit avec arrogance fainéante que c'était un mignon solo de chambre d'ado, j'avais marqué la page de son Room By The Trees (promis j'ai pas parlé de chambre en pensant à un jeu de mot, je viens de chercher le titre du disque) en me disant que ça serait une bonne première partie à faire jouer un jour.
Et finalement j'ai passé beaucoup trop de temps dans la mienne, de chambre, avant de me rendre compte que c'était en fait une super star épanouie, entre amitiés parfaites, projets multiples et sens de la musique. (Thème : l'ironie.)
Sierra Manhattan c'est le projet au départ solo d'Antoine Renardo Aubert. Il fait plein de trucs à côté de ça comme être une des paires de mains derrière le label AB Records, le duo harpe machine Calanques, mais aussi du groupe de zouk pas prêt Beauty Camp, et plein d'autres choses créatives et justes que mon égo n'a pas trop besoin de détailler non plus.
 
Ensuite c'est devenu un groupe : il y a de la voix, de la guitare de la basse, une batterie et des intermédiaires électro-magiques qui aident à évoquer le spleen relax de leur champ lexical du surf et du soleil pixelisé par notre nostalgie pop et méta.
Et là l'ironie du référencement aurait dû baver un peu partout comme une mauvaise décompression entre le présent et le passé. Mais non.
Je veux dire, coincé entre de la folk en anglais, la distorsion mélancolique lofi de notre pratique musicale sans format ni temporalité, et l'oscillation nonchalante du détachement « cool » nécessaire pour une époque où le sérieux est synonyme de violence, il y avait plein de risques pour être hors sol et un énième groupe « à là .. » inculpé d'ironie postmoderne.
 
Sauf que là il y a plein de chansons pour être immédiat.

C'est plein de bons mots/points de pression qui font ouvrir les bras et assouplissent les joues.
 
Et qui font danser. 
 
 
 
Jérôme Noetinger (Grenoble, Fr / Metamkine)
 
Trop gros morceau pour moi. C'est un des cofondateur la Cellule d'Intervention Metamkine en 87 ! Et parlons pas du catalogue Metamkine !
Il a joué avec tant de gens, je peux pas en parler.
Et j'ai un souvenir tellement plein d'admiration et de la sensation d'avoir vu une réelle différence de niveau lors de la seule fois où je l'ai vu en concert, je veux pas y retoucher.
Une intervention électro-acoustique à base de machines, des micros contacts et un magnéto aux bandes distendues au centre.
Même décrire ça gâche.
 
 
 
 
Équipage
Super simple ! J'ai aucune anecdote à ce sujet et j'écoute tout juste.
Il y a Mauricio de Radikal Satan dedans, mais sans accordéon. Ça pourra toujours servir au cours d'une conversation.
Bon y a une voix féminine, Léo Monot, assez claire et éthérée, du synthé, une boîte à rythme, des machines qui dévissent les sons de leurs axes.
Hum, leur description sur internet est trop cryptique pour moi : cosmo-punk lounge-noise si tu veux... New Wave maison hantée / Pas de danses déphasés de fin de soirée ?
J'ai rien dit.
 


 

 
Présent Parfait (Strasbourg, fr / Indian Redead)
 
J'ai cru entendre de loin qu'il s’appelle Bastien. Il est également derrière ce Bagarre et est aussi un des deux fondateur du le label Indian Redead. Je l'ai déjà vu en concert ça bouge bien, on commence à avoir l'habitude de la romance froide scandée en français sur de l'électro sale, sauf que là on oscille entre la dance de fête foraine, la B.O de Crash Bandicoot et d'une suite à Hotline Miami qui se passerait dans le nord sous la pluie. Ça donne envie encore.
 
 
 
 
François Virot (Lyon, Fr / Born Bad records)

Ok enfin la partie facile. Après avoir passé plus de 6h à m'arracher les cheveux pour me donner l'impression d'avoir eu quelque chose à dire sur cette soirée avec beaucoup trop de groupes, enfin le gâteau.
 
 
Je n'avais pas dû sortir de chez moi depuis au moins 72h, et après ce morceau franchement, j'aurais pu sortir.
Et je me suis dit que ça suffirait comme chronique.
 
...
 
Bon ce qu'il faut retenir c'est que François Virot vient de sortir un nouveau disque Marginal Spots sur Born Bad Reccords.
8 ans après Yes or No.
Et dire que j'avais enfin presque oublié les Cascade Kisses, Say Fiesta et autres tubes inimitables qu'on a tous a essayé de reprendre en karaoke dans nos cuisines respectives à 7h du mat debout sur les chaises sans avoir dormi ni manger ni parvenir à s'approcher des ricochets si particulier de sa voix.
Marginal spots ne reprends pas là où il avait arrêté Yes or No, mais tout à la suite des évolutions ouvertes dans Réveille ! et Clara Clara.
Batterie, synthé et basse se sont rajoutés, quelques effets bien coldwave comme sur Ripp Off, voir reggae sur Tour de Force.
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Tain mais qu'est-ce que je fous je vais pas chroniquer François Virot, c'est juste son nouveau disque, tout le monde aime déjà et ça jouera en groupe
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 

 

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #6

    Voici des photos récentes de l'avancé des travaux : ... ... Isolation des containers : ... ......

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Grrrnd Zero recherche !

    On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.Si...

  • Agenda GZ

    On poursuit la reconquête du nouveau gz, m² par m², tout en organisant des concerts un peu...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !

MER 24/10 : LA RACE + TRASH MANTRA + RYSKINDER + TINY TRAMP
MER 24/10 : LA RACE + TRASH MANTRA + RYSKINDER + TINY TRAMP

  Le Chenil & la paroisse GZ HLM vou [ ... ]

VEN 26/10 : ?ALOS + TEARFUL MOON + PAGANLAND + ANOMALIE MAGNETIQUE + TAHICRO
VEN 26/10 : ?ALOS + TEARFUL MOON + PAGANLAND + ANOMALIE MAGNETIQUE + TAHICRO

    wHELLcome in yourS CHAOS! Le coll [ ... ]

DIM 28/10 : YONATHAN GAT + TOUT BLEU
DIM 28/10 : YONATHAN GAT + TOUT BLEU

    YONATAN GAT
Yonatan Gat est un gu [ ... ]

SAM 03/11 : Errata Colgate Party
SAM 03/11 : Errata Colgate Party

  On fête l'anniversaire de la collection [ ... ]

LUN 5/11 : MAJUTSU NO NIWA + DAME AREA
LUN 5/11 : MAJUTSU NO NIWA + DAME AREA

  MAJUTSU NO NIWA (rock psychédélique av [ ... ]

SAM 17/11 : VERA SOLA + SAMARA LUBELSKI & METABOLISMUS
SAM 17/11 : VERA SOLA + SAMARA LUBELSKI & METABOLISMUS

  VERA SOLA SAMARA LUBELSKI & METABOL [ ... ]

Other Articles