2 nov gz revient

PRIX LIBRE EN SOUTIEN A GZ, pour aider à rembourser les travaux.

Skoal Kodiak

On a découvert Skoal Kodiak l'année dernière, par l'intermédiaire de leur pote Dan Deacon qui nous avait écrit un mail enthousiaste: "Skoal Kodiak are the best live band on earth, noise and dance music making love, they are even better than ice cream". Quand on sait l'importance que tient la crème glacée dans la vie du Dan, on ne peut que prendre ce genre de déclaration au sérieux. Et effectivement, ce groupe est déjà bien excitant sur disque, et on a hâte de les voir s'agiter sur la scène de GZ.

Pour la suite on va à peu près copier/coller la chronique du webzine STNT: les américains de SKOAL KODIAK ont vécu de drôles de moments à l'écoute de toute la frange de drogués New Yorkais des années No Wave, à la fin des fin 70's. La basse et la section rythmique ont tout pour plaire: du PIL qui groove et qui danse comme si CAN était sorti de Brooklyn et avait fricoté autant avec l'énergie punk qu'avec du vieux funk blanc. SKOAL KODIAK est un trio originaire de MINNEAPOLIS, formé en 2005 où se cotoient Marcus Lunkenheimer (électroniques, voix et ex Quad Muth), Brady Lenzen (basse et ex Noise Quean Ant, Seawhores) et Freddy Votel ( batterie et ex Seawhores, Cows, TVBC). Leur deuxième album, "Kryptonym Bodiak" chez LOAD RECORDS, est d'une puissance que je n'avais pas ressentie depuis très, très longtemps. A ce groove méchant de blanc bec vient s'agglutiner, comme des mouches sur un pare-brise, un côté punk boursouflé de distorsion, des mélodies synthétiques à la MEN'S RECOVERY PROJECT, des basses qui dansent comme sur du MOONSHAKE/LAIKA, des vocodeurs et autres kaos pad, et enfin une production digne de ce génial label de Providence. La boucle de rigueur, le pas de plus en plus lourd, la chaleur étouffante et ils y vont encore, toujours et toujours, encore et encore.

Skoal Kodiak – Teapot

{youtube width="600" height="338"}MztEjjCPLbA{/youtube}


Father Murphy


Doom-Pop Liturgique from Turin.
Ecouter ici


Ramona Cordova

Le petit Ramon est une créature miraculeuse à la voix fluette et chevrotante. Il vient de Philadelphie, a pris le nom de sa grand-mère comme pseudonyme et arbore souvent un bonnet à la Jacques-Yves Cousteau. Certains morceaux ressemblent à des berceuses mélancoliques de vieille nourrice tannée par la vie, d'autres louchent vers la pop lo-fi, et d'autres encore prennent une allure flamenco-tortillas-vas-y-tape-du-talon-avec-blanche-neige-et-les-gipsy-kings. De la folk céleste, majestueuse et universelle.

Ramona - Giver's reply

Ramona - Chesser


.
Bon y aura d'autres groupes, ce post sera complété BIENTOT.

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #6

    Voici des photos récentes de l'avancé des travaux : ... ... Isolation des containers : ... ......

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Grrrnd Zero recherche !

    On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.Si...

  • Agenda GZ

    On poursuit la reconquête du nouveau gz, m² par m², tout en organisant des concerts un peu...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !