MARVIN (Montpellier - FR)
Korg vibratoire, math-riffs expiatoires et confiture transe-rock jubilatoire made in Montpellier (Trans-Am, Can et Oxes inside).
Ils sont sur le deuxième douze salopard de SK records, et ça déchire:
vous pensez à la cia.mp3
discudanse.mp3


leur myface:
marvinband


OVO (Milano-IT)
sur photorock.com après leur passage à la Malterie

"L'oeuf rapidement réduit à l'état de bris laissa place à OvO, double créature flirtant avec des mondes bruitistes qui font dire à certains que ce n'est pas de la musique. On les présente comme une entreprise libre, bruitiste et théâtrale, bref comme un truc hors norme qui n'accédera à la FM que lorsque que ZERO WATT sera N°1 au top 50 avec son steak haché. Sur le tapis de la Malterie, OvO se matérialise en une sorte de moine masqué frappant dans un premier temps une batterie et une guitariste-chanteuse, masquée elle aussi, un tantinet vamp avec sa robe fendue et ses dessous rouges et noirs. Musicalement, je m'attendais à un truc équivalent à un Katrina ou un Rita force 5+, j'avais sans doute raison mais les expériences cinématosoniques et ZERO WATT avait bien aplani et défriché le terrain facilitant l'absorption à doses massives de sons venus d'ailleurs, de Milan en l'occurrence. Le concert se déroula en deux phases et ce choix s'est avéré excellent. La première fut la plus rock, la plus accessible et continuait la préparation des oreilles et des neurones aux expériences sonores entreprises dans la seconde. Leur "rock", j'ose employer ce terme faute de mieux, à deux instruments, batterie et guitare, a un côté hypnotique, déstructuré, empreint des expériences passées ou actuelles ; ça va des débordements hallucinés d'unPINK FLOYD* hardcore industriel période pré-Meddle, des chemins parallèles à ceux empruntés par un KAS PRODUCT à des compos où la voix devient tribale sur des rythmes fous en passant par des phases bruitistes stridentes sous la forme d'un concerto pour violon et pédales torturés de phiphenomena. Bien qu'hypnotique, répétitif, le duo en devient baroque et acceptable plus facilement par des oreilles non vraiment formées. C'est alors que la chanteuse-guitariste s'empara d'un archet et se servit de sa longue chevelure pour sortir des sons carrément venus d'ailleurs, peut-être une matérialisation audible des sensations ressenties par les neurones de cette femme-violon ou un voyage dans le monde industriel. Et la suite oscilla comme un métronome sous acide entre musique et bruitisme mêlant violon, voix et basse non pas jouée avec les doigts mais avec des baguettes, sans oublier des percussions diverses trouvées dans l'ossature même de la salle. Pour autant personne n'a fuit, le silence se faisait même à certains moments délicats. Au contraire, leurs expérimentations savantes, l'éclosion d'une musique inhabituelle dont la voix parfois donne le rythme, s'avale, se gobe sans problème pour peu que l'on ait envie de sortir des sentiers battus. N'en croyant d'ailleurs pas mes oreilles, l'écoute de leur CD le lendemain matin au petit déjeuné m'a conforté dans mon jugement. Seul mon dernier, Ulysse, six ans, n'avait pas l'air trop d'accord : "Papa, ta musique, elle est nulle". Déjà l'esprit de contradiction... Mais il est vrai qu'au petit déjeuner les BETES de SCENES sont plus faciles d'approche, mais c'est une autre chasse. "

OVO chez LOAD records : ovo

un de leurs morceaux
mammut.mp3
Due Paia Di Cuori.mp3

ASSHOLE PARADE (Gainesville-US)

sur punkmeup.com à propos de leur dernier album en mars 2007
"ASSHOLE PARADE
est un groupe de hardcore trash rapide. Imaginez SEPTIC DEATH rencontrant NEGATIVE APPROACH, pour ensuite s’éprendre de JFA. Comme c’est le cas sur d’autres albums de la formation, les chansons se ressemblent à un point où elles sonnent pas mal toutes pareilles, et la voix rappelle YOUTH OF TODAY. Pour une raison quelconque, le groupe me transporte sur une de ces pentes de Westmount avec des amis et un skateboard. L’atout numéro un de ASSHOLE PARADE est leur façon de réinjecter une bonne dose de divertissement dans la musique (ce qui me rappelle pourquoi j’ai commencé à écouter du punk et du hardcore à la base). Le groupe écrit des pièces franches et sans conneries, dont une à propos de ce cochon d’acteur de droite pro-Bush de Mel Gibson. À découvrir si vous êtes un amateur de punk/hardcore rapide."


BLACK SUMMERTIME (LYON-PUNK HARDCORE)
blacksummertime.net/
BlackSummerTime-breath_laterite.mp3

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #7 - LA VISITE VIRTUELLE

    Images du 24 janvier 2019   CA SENT LA FIN  :) :) :) :) :) :) :) :)  \"/  \"/  \"/  \"/  \"/   Entrée /...

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Agenda GZ

    !!! LA HALLE EST OUVERTE !!!   Sauf indication contraire, tous les concerts et événements Grrrnd...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !