EXPE

  • On a tendance à être un peu trop exaltés quand on parle de nos groupes favoris. Forcément, au bout d'un moment, vous émettez quelques doutes quand on claironne que tel ou tel groupe est génial. Dans une époque dominée par le marketing le plus crapuleux, il est parfois difficile de faire entendre la Vérité Nue. Une fois de plus, on va pourtant vous demander de conjurer vos soupçons, d'abandonner toute résistance et de répéter avec nous la phrase qui suit : Lucky Dragons est membre d'honneur du superclub des groupes les plus excitants du monde.

    Lucky Dragons, c'est Luke Fischbeck et Sara Rara, deux artistes/plasticiens/vidéastes/musiciens habitant à los angeles depuis quelques années, histoire de copiner avec la constellation d'activistes et de groupes trainant autour de The Smell.
    Leurs concerts ont pour particularité de mettre à contribution les membres du public, qui se voient conviés à façonner la musique du groupe à l'aide de quelques dispositifs ingénieux (Luke et Sara collent des capteurs sur le corps des spectateurs, font passer des signaux digitaux par le biais de la peau...). Si on ajoute qu'ils animent un atelier de dessin participatif (le Sumi Ink Club), qu'ils sont des adorateurs intégristes de la licence Creative Commons et mettent à disposition toutes leurs productions en téléchargement gratuit, on pourra légitimement conclure que Lucky Dragons, c'est avant tout des putains de hippies.

    A part ça, décrire leur musique relève du cauchemar conceptuel. On pourrait dire un peu rapidement qu'ils font de la musique électronique. Mais ne vous attendez pas à un truc froid, autiste et stérile : leur approche de la musique est bordélique, joyeuse et éparpillée. Réminiscences hawaïennes, ukulélé 8 bits, drones exotiques, folk extrême-oriental, électronique pure, musique africaine, envolées chamaniques, psychédélisme béat...

    Tout la matière sonore se fait remodeler par le laptop, dans la félicité et l'amour du prochain. Ensuite, ils laissent s'exprimer leur idiot intérieur, afin d'éveiller en nous toutes sortes d'émotions délicates. Ca peut prendre la forme de miniatures musicales, de longues plages instrumentales, ou de véritables chansons (enfin, faut pas s'attendre au format classique couplet/refrain).
    Leur fixation pour le traitement numérique d'instruments accoustiques évoque nombre de gens estimables (four tet, the books, caribou, le dernier secret mommy, quelques sorties du label leaf...). Les maniaques des étiquettes unificatrices vont jusqu'à parler de courant folktronica, mais ce mot est quand même très moche. On pense aussi à d'autres gens : pascal comelade pour l'aspect bricolage miraculeux de l'ensemble, steve reich pour la répétition méditative, philip glass pour la candeur des lignes mélodiques.

    Et maintenant, une conclusion qui ouvre d'ambitieuses perspectives :

    Finalement, la musique de Lucky Dragons éveille des impressions contradictoires et favorables à tout un tas de dichotomies: un côté vestige de l'ère mésozoïque et un côté bande-son du futur de demain, régressif et sophistiqué, primitif et moderne, entre l'extrait musical n°27 de l'audioguide du musée Branly et ce sur quoi nos petit-enfants danseront, à condition qu'ils aient un tant soit peu de goût.

    Voilà des mp3. Je recommande vivement de les télécharger TOUS, leur musique étant très variée.

    Lucky Dragons - Givers

    Lucky Dragons - new alium 1

    Lucky Dragons - I keep waiting for earthquakes

    Lucky Dragons - Mirror Friends

    Lucky Dragons - Dark Falcon

    Lucky Dragons - Mercy

    Lucky Dragons - My are singing

    Lucky Dragons - Summer Swans

  • lun 23 mai – 20h30

    Grrrnd Zero Gerland


    AVARUS (Fin) – free rock enfants terribles – 10 years old celebration tour -

    http://www.secreteye.org/se/avarus.html


    JARSE (Fin) – Shogun Kunitoki solo – psychedelic mantra songs

    http://www.shogunkunitoki.com/

    MIK QUANTIUS (All) – experimental kraut performance

    http://www.myspace.com/mikquantius


    En mai 2011, Avarus célèbre ses 10 ans d’existence avec une tournée européenne. La formation free rock finlandaise à géométrie variable (parfois jusqu’à 10 personnes sur scène) a déjà effectué plusieurs tournées en Europe et deux aux USA. Elle a partagé l’affiche à de nombreuses reprises en Finlande avec Sunburned Hand Of The Man ou No-Neck Blues Band, avec lesquels elle a souvent été comparée.

    Aujourd’hui, la discographie du groupe comporte environ une quinzaine d’albums, sortis sur des labels aussi prestigieux que Secret Eye, Arbor ou Ultra Eczema.

    Avarus est le noyau de toute une scène finlandaise exaltante, dont les émanations vont du mantra introspectif au free jazz en passant par le chaos total. Plusieurs de ses membres ont constitué des projets parallèles (Tomuttontu, Hetero Skeleton, Maniac Dreams, Kemialliset Ystävät, Pylon, Nuslux…), et Lal lal lal, leur propre label, a publié des cassettes ou des disques fondamentaux (Skaters, Neil Campbell, The Demars, Fricara Pacchu…).
  • briandrawing



    Lightning Bolt (ou le retour de l'être aimé)

    L'acte fondateur de notre bon vieux GZ est un concert qui a eu lieu il y a plus de 4 ans. Ce premier concert donc, c'était Lightning Bolt : on a quasiment ouvert Grnd histoire d'avoir un endroit où les faire passer. Nous étions déjà experts en marketing sauvage complètement dérégulé, on raconte même qu'il y a encore quelques affiches qui trainent dans l'agglomération.

    Pour ceux qui auraient passé les 5 dernières années enfermés dans une cave, rappelons que Lightning Bolt est l'un des six groupes au monde ayant le pouvoir de remettre radicalement en cause la vie de ceux qui les voient en concert.

    Un bassiste virtuose et placide, un batteur post-humain. A même le sol, au milieu des gens. Et c'est tout.

    Une vidéo de leur passage en novembre dernier et quelques mp3 pour entrevoir la Vérité (mets toi debout, éteins la lumière, trouve le bouton pour passer en plein écran) :

    {vimeo width="400" height="320"}4502245{/vimeo}
    Telecharger la Video en divx


    Oui, quelque chose qui ne ressemble à rien d'autre, qui broie le punk, le hardcore, la noise, une rave party de 1988 et les bisounours. Le genre de groupe voué à enfanter un nombre d'ersatz infini, avec plus ou moins de malheur. Un groupe qui a bien quelques années d'avance, indubitablement destiné à un culte extrême par les générations futures qui nous jalouseront jusqu'à la fin des temps.


    Lightning Bolt - On fire

    Lightning Bolt - Saint Jacques

    Lightning Bolt - Dead Cowboy

    Lightning Bolt - ride the sky

    Lightning Bolt - assassins

    Lightning Bolt - crown of storms




    Lightning Bolt, notre boussole, notre bouée, notre étalon, la puissance de l'orage, l'innocence de la victime, la joie hystérique, la candeur crust, la dernière lueur d'espoir avant la fin du monde. Le groupe préféré de nombreuses personnes à la qualité de vie irréprochable.

    Alors on oublie tout, qu'on travaille trop, qu'on se sent seul, que notre couple va mal, que nos meilleurs amis nous ont trahi, qu'on est accro à des substances douteuses, que notre frère est interné à l'asile psychiatrique, que notre soeur écoute Michel Berger, que nous serons bientôt morts.




    Monno
    (Bruit blanc + Noise d'outre tombe + SunnO))) + Drone vampyrique)

    Après un précédent passage au grnd et un autre au Sonic par un morne mois d'octobre 2006 qui restera un mètre étalon en termes de volume sonore, de bruitisme, de tension palpable et d'hystérie collective pour les 30 personnes qui devaient s'y trouver, MONNO reviennent cet année avec un nouvel album en forme de virage en épingle à cheveu. Les rythmes sont ralentis à l'extrême, finies (ou presque) les agressions grind-noise sur-brutales, place à l'oppression beaucoup plus pernicieuse d'un indus décharné et primitif. Monno revient aux sources des Swans et de Godflesh, se joue des répétitions et des rythmiques pachydermiques. Le son dans son ensemble se fait plus éthéré, et quant au sax du grandAntoine Chessex il se fond en une nappe monocorde de reverb et de saturation. Ce minimalisme jusqu'au boutiste, déroutant au premier abord après la déferlante de 'Error' ,se fraie rapidement un chemin jusqu'à nos oreilles en mal de fréquences lascives. Plus rien ne se détache vraiment de cette masse sonore poisseuse et rampante. On est très curieux de savoir ce que ça peut donner en live, les effets seront certainement très différents du blocage, de l'hallucination et de la suspension temporelle observés chez les sujets présents lors des précédentes représentations.Toutefois, les mp3s qu'on a mis ci-dessous ne sont que peu représentatifs, étant donné que Hull est le seul morceau rapide de Ghosts et que les autres sont issus de Error. Alors n'hésitez pas à être curieux et à écouter les albums en entier.




    QUELQUES PRECISIONS NECESSAIRES

    Lors du dernier concert de Lightning Bolt au Grnd Vaise nous avons eu quelques soucis avec des personnes du public qui ont apparemment des difficultés à séparer musique "violente" et/ou brutale et attitude violente et brutale.

    On tient donc à mettre plusieurs choses au clair cette fois. L'autogestion de Grnd Zero et notre volonté d'être les moins contraignants possibles vis à vis du public (pas de palpation à l'entrée, droit d'entrer et sortir de la salle, droit d'amener ses boissons...) sont des choix politiques qui ne peuvent fonctionner que si en retour le public fait l’effort de se discipliner et d’agir intelligemment. Cela veut dire que l’on doit quand même tout faire pour éviter de laisser la place à d’éventuels dérapages ou comportements qui peuvent porter atteinte à l’intégrité physique des spectateurs. Autrement dit, il n’y a par exemple pas le droit d’entrer avec des récipients en verre dans la salle, histoire que personne ne se retrouve avec un tesson de bouteille incrusté dans l’œil. Il n’y a pas non plus le droit de slammer depuis la mezzanine sur un public plus ou moins attentif à ce qu’il se passe au dessus de sa tête, histoire que personne ne reparte en fauteuil roulant de la salle. Le fait que l’orga soit moins identifiable et moins musclée que dans les salles "traditionnelles" ne traduit pas une absence totale de règles. Donc, nous nous réservons le droit de mettre dehors les personnes qui arrivent complètement bourrées en nous promettant de foutre le bordel, par exemple. Contrairement à ce que l’on a pu nous lancer à la face, nous « assumons de faire jouer Lightning Bolt », et il est complètement aberrant d’avancer qu’un concert de Lightning Bolt DOIT être un déversement d’hormones masculines et l’occasion inévitable de s’adonner aux comportements les plus débiles et dangereux. Pour les mâles excités qui ont besoin d’un défouloir, faites du sport et contrôlez vous.

    BALCON DIVING INTERDIT 1

  • 10€ (prix honteux qu'on ne peut expliquer que par le cachet de dälek, leur besoin capricieux de dormir à l'hotel, et la location d'une sono)

    ouverture des portes à 20h, premier groupe à 20h30


    Dälek
    est un bon vivant. Son domaine, c'est le hiphop noise aux sonorités indus. L'essentiel est dit.

    Dälek se compose désormais de trois membres. Dälek, donc, le MC, qui donne son nom au groupe en toute modestie. Il est surveillé de très près par son garde du corps Oktopus (aux machines) et un guitariste (dans les groupes de hiphop le guitariste n'est pas une star, alors on n'écrit pas son nom). Malheureusement, leur claviériste ne sera pas là, puisqu'il s'est facétieusement éclaté un tympan lors de leur dernière tournée. Dälek nous prouve sans cesse qu'il est un esthète de par des collaborations intenses (avec ZU ou The Young Gods) et son amour infini de la pizza margharita, qu'il consomme en grandes quantités à la suite de concerts épiques durant lesquels il sue l'équivalent d'environ huit cannettes de Ottweiler.
    On peut qualifier Dälek d'homme parfaitement accompli, il programme un festival (pour continuer d'étaler son bon goût) et va même jusqu'à signer sur Ipecac, label d'un beau gosse prestigieux.


    Il parait tout de même impossible de ridiculiser Dalek sans évoquer les lourds et sombres ambiances secondés par des beats fastueux qui caractérisent si bien sa musique. Cette recette serait incomplète si on on oubliait, son flot si particulier et quasi divin. Bref, Dalek semble être un merveilleux cuisinier (et lui, c'est tout les jours qu'il se décarcasse), et pour s'en convaincre, ecoutez simpletement les MP3 :

    Classical Homicide
    Gutter Tactics
    Paragraphs Relentless

    www.myspace.com/dalek


    Oddatee a la chance de se faire concocter ses instrus les plus cools par Dälek et Oktopus. Hiphop eastcoast de qualité, c'est frais et c'est un peu tout ce que je peux dire sur lui.


    Son tube : Ricans

    www.myspace.com/1oddateee


    Ludivine Cypher
    , démon du groove connu essentiellement pour ses pantalons et ses passages remarqués sur Rec mac (ici et ). Il aime bien les pédales d'effet (je voulais mettre une image de guillaume en train de jouer avec ses pédales mais je n'en trouve pas).



  • Fr_Rad_Hop_5_Nov_Coul_Web
    Lun 5 Nov / A 20 H 30

    Début du Froid Dehors / Viens Réchauffer Ton Cœur

    Dans un lieu tout beau au milieu d'un quartier en devenir / A Grnd Zero, 40 rue du Pré-Gaudry au fond du parking / 7e arrondissement

    A Prix Libre!

    ---

    France Sauvage (Bande Sonore Du Monde En Mouvement)

    http://francesauvage.blogspot.com/
    http://vimeo.com/24516808 (un concert vibrant)
    http://www.lespotagersnatures.org/spip.php?article121 (un album sinueux à écouter tout de suite)

    Radikal Satan (Tango Au Bord Du Gouffre Et Bruits Étranges)


    http://radikalsatan.org/

    http://www.lespotagersnatures.org/spip.php?article35 (de la bonne musique pour tes oreilles)
    http://www.lespotagersnatures.org/spip.php?article41 (un disque avec Thomas Bonvalet en plus, à faire jouer maintenant)

    Hopopop (Chansons-Synthés Qui Nous Touchent Au Fond De Notre Âme)

    Hopopop -Psychautisme (à l'intérieur de moi, je peux tout démonter)
    Son bandcamp : (des morceaux incroyables à télécharger/diffuser/écouter/danser en regardant ses pieds à l'infini)

    http://hopopop.moncul.org/ (plein plein de choses à entendre)

  • Lundi 8 Juin

    "S'étant chaussée, [...]"
    Présente :

    FlyerSpires

    STRANGE NIGHT
    Featuring :

    SPIRES THAT IN THE SUNSET RISE
    (New Psych Folk Queens, entre The Raincoats et Sun City Girls, sur Secret Eye Records ; Chicago/Madison, USA)

    {youtubejw width="480" height="385"}IENuvFfpI_U{/youtubejw}


    +
    HAMA YOKO
    (Experimentale Pop Concrète, sur Entr'acte Records ; Japon)

    {youtubejw width="480" height="385"}Rgsx7UWHSF8{/youtubejw}


    +
    JULIEN DUPONT
    (Noise Impro Boy ; Lyon)

    +
    Surprise-Guest !... !

    20 H
    5 Euros

    GRRRND ZERO - GERLAND
    40, Rue Pré Gaudry
    69007 Lyon

    Métro : Arrêt Jean Jaurès

    Bios + photos + videos + infos dans lire la suite >>>

    SPIRES THAT IN THE SUNSET RISE

    Spires13


    " La gloire du soleil sur la mer violette,
    La gloire des cités dans le soleil couchant,
    Allumaient dans nos cœurs une ardeur inquiète
    De plonger dans un ciel au reflet alléchant. "

    Spires That in The Sunset Rise est la traduction (anglaise) d’un vers tiré d’un archi-célèbre poème de Charles BaudelaireLe Voyage », figurant dans son recueil de poésies « Les Fleurs du mal »). Mais c’est aussi, depuis 2004 (au moins), le nom d’un quartet de new-folk américain : free-folk, weird-folk, psych-folk, world-folk entièrement féminin, de Chicago, Illinois !

    J’ai découvert l’existence de ce très merveilleux groupe sur le net, suite à la réception d’un mail que m’avait envoyé le collectif Belge (K-RAA-K)3, par rapport à la recherche de dates en vue de leur tournée Européenne, fin 2006. Et, … je dois dire que la musique de ce groupe fut une véritable révélation pour moi !

    Après un 1er album déjà assez azimuté mais néanmoins encore balbutiant, se cherchant encore, album paru sur le label Graveface Records, Spires a sorti depuis 3 magnifiques et incontournables albums de « weird-folk » (pour ainsi dire, tellement leur musique est inclassable) sur l’incroyable label américain Secret Eye Records (label basé à Providence, maison mère de groupes ou d’artistes comme Black Forest/Black Sea, Larkin Grimm ou encore Auto Da Fe !!!). Leur second album, « Four Winds The Walker », qui arbore fièrement une fort belle pochette à l’art tout symbolique, voire mystique (?), m’a littéralement conquis. Corps et âme, pourrait-on dire. Mais, que faire donc d’autre devant l’ineffable beauté de chansons telles que « This Aint for Mama » ou la toute (d'apparence) classique « The May Ham » ?

    De même, « This is Fire », sorti fin 2007, est, lui aussi, composé de fort merveilleuses chansons, encore plus belles, alambiquées et folles qu’auparavant !
    Kathleen Baird, Taralie Peterson, Tracy Peterson et Georgia Vallas y alternent voix habitées, possédées et instruments hantés (mbira, harpes, violon, banjo, violoncelle, flûte, harmonium, guitares et percussions diverses et variées !) transcendant l’espace et le temps, le temps et l'espace de l’écoute, si ce n’est l’espace et le temps tout court.

    Leur dernier album, "Curse the Traced Bird", est paru en 2008 et contient les ineffables chansons "Black Earth" et "Underscore", véritables hymnes mystiques vibrants, venant tout droit de l'au-delà, ou bien s'y rendant. Intermédiaires, un pied ici l'autre déjà là-bas, au-delà du miroir des apparences.

    Leur musique est pleine de paradoxes. A la fois d’ici et d’ailleurs. Présente, mais aussi absente, hors du temps (passé et présent confondus), difficilement situable. Mélangeant allègrement de formidables références (The Raincoats, Current 93 ou encore The Sun City Girls, pour n’en citer que quelques uns !), mais ne ressemblant, en définitive, à aucune autre.
    Comme ancrée dans la terre, la Terre tout aussi bien, mais encore une terre-mère magique, encore pleine de mystères, qui serait aussi hors du monde, de ce monde.
    Une sorte de paganisme musical dans lequel il serait bon de se tremper, en entier, en vue, si possible, de se régénérer, de se ressourcer plutôt, et d’espérer, enfin, peut-être, percer certains mystères. Ou, en tout cas, les approcher d’un peu plus près que d’habitude. Les entrevoir, en somme. Comme, par exemple, assister à une réunion de sorcières vaticinant, glapissant, hululant voire vitupérant dans la verte et jaune campagne américaine, sous un soleil de plomb, ou bien encore sous un ciel orageux, ou bien encore par une nuit de lune pleine et terrible.
    C’est très beau, et très étrange à la fois.

    SpiresLive



    Spires That in The Sunset Rise a déjà joué deux fois à Lyon, au Sonic. J’en ai gardé l’un de mes meilleurs souvenirs.
    C’était comme d’assister à un des 1ers concerts de The Raincoats, à leurs débuts, en mieux ! Si possible... Ou, en tout cas, en différent. Malgré l’absence (momentanée ?) de leur batteuse pour cette tournée, les 3 Spires présentes alors ont joué et interprété leurs chansons avec la grâce d’un caméléon folk ou plutôt l’étrange présence mystique d’une licorne surgie du plus profond des forêts enneigées de ces mois de Décembre glacé …
    Un pur enchantement panique.

    Alors, si, comme votre serviteur, vous êtes friand-e-s de musiques de traverse, mêlant avec un très grand bonheur, Orient et Occident, Jour et Nuit, Ciel et Terre, vous ne pourrez finir que par adorer, comme moi, leurs très belles et fort ensorcelantes chansons.

    Je vous invite donc tout-e-s très chaleureusement à aller découvrir leurs albums et leur musique, … si ce n’est pas déjà fait, bien sûr !

    Vous vous perdrez peut-être alors, comme elles et moi, dans ces merveilleuses contrées oubliées, nouvelles ou éternellement cachées. Dans cette réalité qui nous échappe toujours, mais qu’il nous arrive d’entrevoir, parfois.
    A quoi cela sert-il donc d’organiser des concerts ? se demande-t-on quelquefois.
    Eh bien, … à cela.

    Jusqu’ici … les ont menés leurs pas.
    Jusque là.

    Spires That in The Sunset Rise sont, enfin, de retour à Lyon !
    Alors,... ne les manquez (surtout) pas !... !

    {youtubejw width="425" height="344"}n2R8gjrO030{/youtubejw}


    Website & MP3s : http://www.myspace.com/spiresthatinthesunsetrise


    HAMA YOKO

    hamayoko2


    Yôko Higashi (1974, Yokohama, Japon) est une performeuse, chanteuse, danseuse de butoh et chorégraphe.
    Elle a déjà collaboré avec Lionel Marchetti, Nicolas Ticot et Frédérick Galiay, et a aussi joué avec Keith Rowe, Thomas Korber, Seiji Murayama et Chewbacca (Andrew Daymond etDamien Grange). En 2003 elle a formé Yokohama Zen Rocks, un trio pop-rock électrique, et plus récemment le duo Octobriana avec la violoniste Agathe Max.
    hamaYôkoest le projet solo de Yôko Higashi, mêlant savamment de la musique concrète-influencée par l'électro-pop.
    Déjà 3 albums à son actif, un 12 inches paru dernièrement - "SHASO –train window"- et un prochain album, "Pétrole", avec Lionel Marchetti, tous parus (ou à paraître) sur le label Anglais spécialiste des musiques électroniques et expérimentales Entr'acte Records.

    hamayoko

    {youtubejw width="425" height="344"}O7E3rAQUjG8{/youtubejw}


    Website & MP3s : http://www.myspace.com/hamayoko



    JULIEN DUPONT

    juju

    Julien DUPONT (né en 1984 a METZ) habite à Lyon depuis 2004.

    Ses goûts de jeunesse pour l'indie rock et plus tardivement la noise et la musique improvisée influencèrent fortement ses propres créations.
    "Au début j'avais pas une thune et c'était juste de la guitare accordée bizarrement improvisée pendant 10 minutes et jouer le plus fort possible".
    Aujourd'hui enrichie de quelques effets et d'accessoires, sa musique oscille entre une noise continue, boucles répétitives penchant vers le shoegazing et des percussions frôlant le "gagaku". Frère de son avec
    Gaël MOISSONNIER au sein deMotherFucking, avec lequel il prépare une tournée d'été en Angleterre.
    Il est aussi artiste... mais ça c'est une autre histoire... toutefois visible sur
    juliendupontandrelated.blogspot.com

    Website & MP3s : http://www.myspace.com/juliendupont

  • AVEC KICKBALL, ANDREW "DURACELL" DYMOND, CHEAP ELECTRIC, CELESTE, MOTHERFUCKING



    KICKBALL
    Printemps. Bon esprit, bonne ambiance, le vent et le soleil du matin des journées de printemps qui donne des câlins et te met la pêche, les soirées au bord du fleuve avec des bières et des amis. Des fraises, et des fraises avec de la crème. Après leur dernier album "ABCDEFGHIJKickball", le trio rock d’Olympia sort tout bientôt un nouveau disque qui promet beaucoup, avec une musique encore plus vivante et dansante. Un bon moment à passer dans ta vie.

    leur page myface

    un morceau de kickball.mp3

    et aussi un autre.mp3


    ANDREW DYMOND

    Soirée devant la porte, les canapés sur le trottoir… musique de chambre à jouer dehors, Andrew Dymond passe de la batterie au m'bira, un instrument mystérieux du Zimbabwe. Toujours aussi passionné dans son jeu, cette fois ci Duracell nous apaise en faisant de la musique « traditionnelle » , qui certes sera jouée hors de son contexte religieux, mais cela n’enlèvera pas sa magie. Malheureusement, il n’a pas de myspace pour ce projet, mais si vous lui écrivez et lui mettez la pression, peut-être qu’il le fera et qu'ainsi vous aurez des morceaux à écouter.
    la page myface de duracell

    MOTHERFUCKING
    Alors qu’est-ce que l’on peut dire à propos de ces deux gars qui snobent un peu tout le monde des fois ? Vous connaissez Black Dice? De la noise et de la noise : Julien Dupont et Grizzly.
    leur page myface

    CHEAP ELECTRIC
    Après la séparation de Riff Hunter, dieu merci, deux de ses membres ont décidé de continuer de jouer. Sylvain à la batterie et le bassiste mystérieux et mignon de Clara Clara, le Charles, n’arrêtent pas de nous surprendre. Duo synthé et batterie, avec des sons très catchy à la lightning bolt et des beats disco qui te donneront envie de danser.
    www.myspace.com/cheapelectric

    CELESTE(post hard core chaotique)
    Née en aout 2005, la formation lyonnaise comprend des membres de Forge, Mihai Edrisch, Flashfalcon et Hijackers. Cèleste, c'est un peu comme si Shora dans sa période poilue rencontrait Breach et Daturah sous coke, de l'energie en barre servie par un discours et une attitude sans fond ni forme.
    www.weareceleste.com

  • Kezshllen1
    Mardi 11 Sept / A 20 H 00
    (si!)
    Gz toujours hors les murs, mais plus pour longtemps...


    Une Soirée de l'Etrange / Gz A Un Point Indeterminé Du Temps et de L'Espace / Adresse à Venir
    Pour tout savoir, écris à jecherchemonchemin@gmail.com


    Pour 5 Neuros, si tu peux

    ---

    Eli Keszler (Batterie, Fulgurance et Métal Tendu, US)

    Confrontés à notre totale impuissance à produire du discours musicologique techniquementvalable, et d'une manière générale à parler avec intelligence et précision, nous voilà à nouveaucontraints d'exprimer par la seule technique que nous semblons maitriser, celle des métaphoresfoireuses inspirées par quelques lectures de SF et celle de "La psychanalyse pour les nuls", l'ultime phase de submersion qu'a produit sur nos esprits et nos corps paresseux la musique d'Eli Keszler.
    Eli Keszler est un homme de caoutchouc capable d'effectuer sur toutes sortes d'élémentspercussifs des tracés fulgurants, et de remuer au plus profond de nos ternes enveloppescharnelles le mana d'un être primitif-moderne extra-complexe. Eli est ton moi-enfant au moment de la rencontre du monde des matières. Eli est la permanence de cet instant où tu saisis pour la première fois dans tes petites mains un objet solide, au seul but de frapper toutes les surfaces (inertes les surfaces s'il te plait, laissent les vivantes tranquilles) qui t'environnent, juste pour voir et savoir.
    Eli n'est pas vraiment un batteur, mais plutôt un réseau biotique, une façon d'être partout à la fois pour animer une petite société d'objets morts en un maelström de pulsations, de soupirs et de cris.
    Eli est le maitre du vivant et son existence est à peine croyable.

    Eli Keszler est déjà venu à Lyon il y a de ça plusieurs années, chez feu-Grand Guignol, mais, comme nous, trop occupés à écouter de l'indie-rock nineties ou de l'electronica, vousl'aviez raté.
    Et pourtant, ce Mardi 11 Septembre, jour de tous les possibles, on viendra cette fois tous seretrouver, nous et nos être-primitifs, dans les zones d'ombres du grand dispositif architecturalde la ville de demain.

    La preuve par l'exemple. Regarde vraiment cette vidéo :
    http://vimeo.com/44964122

    Et écoute ça :
    Eli Keszler / Oxtirn 1
    Red Horse (Eli Keszler + Steve Pyne) / Red Horse 2
    Eli Keszler / Cold Pin 2

    + Ashley Paul (Voix, Tourments et Saxophone, US)
    + Geoff Mullen (Machines, Ondulations et Guitares, US)

    D'ailleurs, Eli se la ramène accompagné de deux super-individus multi-talentueux et sans aucun doute méga-sympas, pour jouer un maximum de temps sous des formations qu'on a pas vraiment encore prévus, à un, à deux à trois, avec du saxophone qui crisse, des guitares déviées, du métal tendu à travers l'espace et des gestes ultra-rapides.

    Ashley Paul / Leave Mine
    Geoff Mullen / Accidental Guitars Part One

    Puis va donc te documenter :
    http://elikeszler.com

    http://ashleypaul.net/
    http://rareyouth.org/

    ---

    Cascade (Percussion et Electronique Jamais Vues Encore, Lyon)

    Duo inédit top-classe de percussions imprévisibles et de machines variées.

    ---

    Julien Dupont (Bruit Pas Content)

    Individu encore plus imprévisible que tout le reste dans la totalité des secteurs de la vie matérielle, philosophique, musicale ou affective.

    Motherfucking / Untitled 1

    Ecoute :

    http://zerojardins.bandcamp.com/album/we-are-fucking-angry


  • SC3_web


    Clacson - 10 rue Orsel - Oullins -

    bus 10, 14 et 88 (depuis Bellecour), 47 (depuis Jean Macé), 63 (depuis Perrache) > arrêt Pont d'Oullins



    ATTENTION :les portes ouvriront à 20 h, et le concert commencera à 20 H 30. Ce serait donc une bonne idée d'arriver un peu moins en retard que d'habitude.


    Secret Chiefs 3
    (Ex-Mr Bungle - Musique folle, surf & kebab / Web of Mimicry / US)

    http://www.myspace.com/secretchiefs3

    Monsieur Trey Spruance (gourou de Secret Chiefs 3, guitariste et principal compositeur de Mr Bungle, Asva, Faxed Head, sans compter quelques apparitions prestigieuses chez son pote John Zorn, et puis aussi un passage chez les Faith No More) revient avec ses amis et ses instruments tous plus improbables les uns que les autres, pour finir la saison en beauté entre Klezmer traditionnel, surf music, musique orientale et death metal.

    Si tu as toujours rêvé que John Zorn vienne réinterpréter la musique de ton kebab préféré, tu pourras bientôt assouvir tes fantasmes.


    Une vidéo de leur dernier passage à GZ :

    {vimeo width="600" height="330"}6942562{/vimeo}



    Des mp3 :

    Secret Chiefs 3 - Book T_ Exodus

    Secret Chiefs 3 -Book T- Waves of Blood

    Secret Chiefs 3 -Asron

    Secret Chiefs 3 -Ship of Fools (Stone of Exile)



    FAT 32
    (Fantomas Vs Zouk machine / Web of Mimicry/Gaffer / Lyon)



    {youtube width="560" height="349"}eIjXO024JCY{/youtube}

  • Mardi 16 Juin, 20h30

    BARBE A POP #17
    KAUGUMI # 557

    barbe17pt

    ONEONE (Projet de Satomi, chanteuse de DEERHOOF et Saya, chanteuse de TENNISCOATS)
    + CANCAN (Greg Saunier de DEERHOOF et Ueno de Tenniscoats)
    + LE TON MITE (super super pop lunaire déjantée)


    ONEONE est le projet de Satomi MATSUZAKA chanteuse des supergéniauxtropcools DEERHOOF et Saya UENO chanteuse de Tenniscoats. Comme dirait le Ton Mité « Tout simplement une musique divine. »


    vidéo de ONEONE


    Pour cette tournée Satomi et Saya, seront accompagnées par Greg SAUNIER (batteur de DEERHOOF), Takashi UENO (guitariste, saxophoniste de Tenniscoats) et UMEDA Tetsuya, qui joueront de la musique improvisée sous le nom de CANCAN


    vidéo de CANCAN :








    Pour compléter le cercle, LE TON MITÉ « va jouer des chansons francosonique grâce de ses répétitions, et sa vie en France et Belgique. C’est sa première tournée en France depuis longtemps, et il est forcement présent avec les nouvelles chansons, et une menu des vielles favorites».


    @ Grrrnd Zero Gerland
    40 rue pré gaudry - métro jean jaurès
    6 euros

  • gordeeff2

    PIERRE GORDEEFF


    gordeeff

    Partant d'une réflexion sur la valeur des biens de consommation, ce nantais récupère tout ces objets que nous jetons, soi-disant désuets, pour construire sa pieuvre : un orgue électro-mécanique, 45 touches de clavier activant chacune des moteurs, des lumières et des sons. A mi-chemin entre un chef d'orchestre et Frankenstein, il active ses automates pour construire une ambiance parfois féérique, souvent étrange, parfois industrielle, en tout cas définitivement immersive. Après un premier passage à Grnd Zero Gerland en juin dernier accompagné de son acolyte Boris Jacobek, Pierre Gordeeff vient une nouvelle fois hanter notre salle d'exposition avec son hydre.

    http://pierregordeeff.com/WordPress
    http://www.dailymotion.com/pierre-gordeeff

    {divxremote width="400" height="320" img="http://www.grrrndzero.org/Videos/GrndZero-LaTrombe3.jpg"}http://www.grrrndzero.org/Videos/GrndZero-LaTrombe.avi{/divxremote}



    300 mA

    300ma

    Super Jean François Plomb bricole des installations dans desvalises qu'il transporte un peu partout. Des sons étranges, répétitifs et entraînants sortent de ses bagages à thème, le tout accompagné d' un visuel hypnotique. Il se produit aussi en solo et à l'occasion, remonte des pendules en ajoutant quelques pincées de micros contact. Également au menu un certain Dmn Grng, aka Bronzy Mac Dada. Lui vient délivrer un blues-punk à coup d'harmonica, de trompette de poche et d'effets épicés. On se prend au jeu de son carisme improvisé, il ne manquerait plus qu'une salopette et une chemise à carreaux. ?Bref, une rencontre surprenante, parfois même drôle... on écoute... on regarde... et on oublie que la terre tourne!

    300mA - week end end.mp3

  • La Société secrète présente :

    Pivixki_web


    Pivixki / Odyssée musicale entre Ligeti et Lightning Bolt, Australie

    Pivixkic'est le projet en duo piano-batterie d'Anthony Pateras(SOIT LE PIANISTE LE PLUS INCROYABLE DE L'UNIVERSenfin je compte que ceux qui jouent des fois dans des salles de rock). A la batterie c'est Max Kohane, une variété d'homme poulpe qui ne rougit ni devant Zach Hill, ni devant Brian Chippendale, ni devant Tatsuya. Un vrai boucher quoi.
    A eux deux ils forment Pivixki
    L'univers n'attendait qu'eux, ils sont là.
    Ecoutez juste ces quatre courts-morceaux et on en reparle après.



    en première partie, Marco Fusinato, de la harsh guitar made in italy

    MAR 25 OCT AU PERISCOPE
    13 rue Delandine - LYON 2e
    20H30 : 7 euros(+ 2 euros d'adhésion au Périscope si vous ne possédez pas celle de 2011, année civile)
  • Buffet Froid, Un Retard Permanent et Judge Dread présentent :


    pour lancement du livre "l'Art-brutal de J-L Costes" :



    Mardi 5 juin

    5 euros

    A Buffet Froid
    91 Montée de la Grand Côte
    69001 Lyon


    séance de dédicaces à partir de 18h30

    puis concerts à partir de 20h pour de vrai 20h ou presque : Best of Jean-Louis Costes + Loud Objects.


    Jean-Louis Costes c'est ce gentil voisin bien poli dont on rêve tous, ce gentil voisin toujours souriant qui sifflote des airs bien à lui en descendant ses poubelles, ce genre de monsieur qui enjolive la vie. Plus ou moins.

    Le livre "L'art brutal de Jean-Louis Costes" est le résultat d'un travail de plusieurs années avec le performer, et constitue, d'après le quatrième de couverture : "l'ouvrage de référence sur la carrière d'un artiste sulfureux aux multiples visages.
    Les interventions de critiques d'art, d'universitaires, de musiciens et de philosophes permettent un éclairage nouveau sur une œuvre de 30 années pour un artiste à la production digne de l'industrie pornographique. Tour à tour musicien, acteur, cinéaste, dessinateur, vidéaste, peintre, photographe mais aussi écrivain ; Jean-Louis Costes est ici exploré à la racine même de son propos : l'expérimentation."

    Mardi après une séance de dédicaces, il jouera ses meilleures chansons sur scène comme : Cul de merde, Seule la musique, Dans mon hlm, La drogue la mort la nuit, Montre moi ton zizi, Pédé secret, J'ai fait l'amour avec le monsieur, Ou sont partis les nazis, Je mérite pas de vivre, Quand viendra la guerre, Le frère mort sur l'épaule, Rentré bourré, On jouit comme on peut, Merde amoureuse, DJ de merde, Musique évanouie de la fête finie...

    Costes - Dans mon HLM


    Costes - Seule la musique



    Loud Objects (New York)

    Plutôt que de bidouiller le mystère derrière des machines / laptops, le trio/duo new-yorkais Loud Objects éventre sa noise en soudant directement au fur et à mesure les composants électroniques de leur set. C'est méthodique, fort et minimal. Le tout est rétro-projeté, afin de rendre le processus encore plus concret. On pourrait parler de "circuit bending total live".

    Une vidéo live :



    Une autre : http://vimeo.com/27265759

  • Un Retard Permanent soutient Grrrnd Zero et présente au dernier moment :

    totu
    @ La Triperie
    La Triperie
    22 rue Imbert Colombes
    69 001 Lyon
    4 euros + 1 euros d'adhésion à la triperie. Ouverture des portes à 20h30.




    Tomutonttu (Kemialliset Ystävät) / Générateur psi et boucles graciles / Finlande

    2311.

    Albert est stressé. Il a la désagréable impression de transpirer malgré l'ajustement automatique de la climatisation. Le compte-à-rebours touche bientôt à sa fin : pour la première fois de l'histoire de l'humanité, plusieurs cerveaux vont être synchronisés par télépathie d'un bout à l'autre du système solaire. L'expérience va être diffusée en direct sur tous les canaux, et le rôle d'Albert en tant qu'administrateur réseau de la station relais de Saturne est essentiel. Il doit s'assurer de l'alignement parfait des différents miroirs et paraboles en orbite afin de maintenir à son plus haut niveau l'amplitude de l'onde cérébrale. Encore quelques secondes de concentration et le signal serait lancé depuis la Terre. Une à une, toutes les émissions du réseau se taisent pour laisser place à la première onde mentale numérique. Cela allait commencer. Cela commençait. Cela aurait dû commencer. Cela commence. Cela ne s'arrête plus.

    Tomutonttu – Tomutonto 1

    Ce ne fut pas un cri de victoire confirmant l'expérience qui retentit dans le casque d'Albert mais un raz-de-marée de voix et de sons désordonnés, un souffle discontinu enflant dans ses oreilles comme une excroissance acoustique sans fin. Il avait l'impression qu'on étirait son cerveau en le suspendant simultanément à toutes les antennes de toutes les installations du réseau, il ne distinguait plus ses propres pensées du flux incessant de sensations qui s'empilaient dans son crâne – il se sentait naître, chier, jouir et mourir au même instant, sans interruption.

    Tomutonttu – Tomutonto 3

    L'expérience ne s'arrêtait plus et ne s'était pas cantonnée aux seuls sujets du test : tout le réseau portait l'onde mentale, mélangeant continuellement les pensées et perceptions de l'humanité bientôt toute entière. Comme un seul être, l'humanité se mit à désirer, haïr et ignorer tout, tout à la fois. La synchronisation des milliards de cerveaux fut absolue au bout de quelques heures à peine. Les individus qui n'étaient pas interfacés biomécaniquement au système de survie général au moment de l'expérience, commencèrent rapidement à dépérir : submergés par l'onde, ils étaient incapables de s'alimenter ou de se déplacer. Une lente procession mortuaire s'installa jusqu'à la disparition de tous les déconnectés :

    Tomutonttu - Sida A Track 4


    Jusqu'à ce que finalement ne reste plus qu'un seul être gigantesque, la somme de milliards d'yeux, de bouches, d'oreilles et de neurones omniscients mais incapables de se mouvoir et de penser  indépendamment les uns des autres, subjugués jusqu'à la fin des temps par la vision concomitante de tous les paysages et sons de l'espace connu.

    Tomutonttu – Lautta Lähtee

    Tomutonttu est le projet solo du finlandais Jan Anderzén, pierre angulaire du fantastique groupe Kemialliset Ystävät. Il est intervient aussi de façon plus ou moins appuyé dans Avarus et Anaksimandros.  Difficile de compter ses nombreuses collaborations avec tous ses collègues finnois du label Fonal (Kuupuu, Lau Nau, Fricara Pacchu...). Il a aussi sorti des trucs sur Ultra Eczema, Fat Cat, Dekorder, Taped Sounds, Lal Lal Lal, KRAAK...

    Site perso : http://www.kemiallisetystavat.com/tomutonttu/






    él-G / échec introspectif et bruits inquiets / Belgique

    Le cercle d'hommes s'élargit pour accueillir le profane dont les yeux avaient été temporairement scellés par un masque de silicone. Son parrain lui creusa deux trous au niveau des oreilles, et un pour la bouche. La cérémonie pouvait commencer.

    él-G – untitled track 2 from « der Prediger »

    Lentement la quarantaine de capuches noirs dégainèrent de longues épées, et les tendirent au centre du cercle. Le croisement des lames formaient une broussaille de dents acérées qui semblait menacer de s'abattre sur le profane et de le découper en quartiers. Une litanie s'éleva doucement, quarante voix inhumaines sortirent des capuches comme autant de tentacules sonores qui s'enroulèrent progressivement autour des oreilles de nouveau venu. Il serait bientôt prêt pour le Maître.

    él-G – untitled track 3 from « Der Prediger »

    Lentement le mur du fond pivota, et le Maître apparu aux yeux du profane qui avaient été enfin libérés. Immonde matrice cyborg, le chef de la nouvelle franc-maçonnerie était encore plus repoussant que ce que le novice avait imaginé. Son corps n'était qu'un tronc  gélatineux hérissés de composants électroniques ensanglantées, le tout planté sur une  dizaines de pattes mécaniques. Lentement, il pris place derrière le pupitre, l'assemblée se tut et les épées disparurent dans leurs fourreaux. Des pinces commencèrent à retourner méthodiquement les lambeaux de chairs du torse du Maître, et du fond de ses entrailles elles extirpèrent un moniteur qui se mit à parler :

    él-G – Capitaine Présent 5

    El-G est le chambellan d'un humour toxique venu du futur, Il est aussi la moitié d'Opéra Mort  et le tiers de Reines d'Angleterre.


    Une vidéo : http://vimeo.com/22184029?ab


    Site perso : http://elg2.free.fr/






    Un groupe surprise par 4 H.A.K. - Lyon

    Ax, Goo, Sarah Monn, Jean Bender du collectif H.A.K formeront un nouveau groupe mystérieux pour l'occasion. Il faut s'attendre à un set noise de transe moite tropicale.

    http://h.a.k.free.fr/

    Nb : Helm ne pourra pas jouer à Lyon alors qu'il fait partie de cette tournée, ce qui est fâcheux, car c'est très bien 
  • DEERHOOF(Oakland / San Francisco / Tokyo)

    Dans un monde opaque où le bouleversement perpétuel de tous les aspects de l'existence semble être devenu l'unique phénomène stable, l'être humain persiste à éprouver la nécéssité intérieure d'établir des points d'ancrage solides, afin de structurer une identité marquée par l'incertitude et la confusion.

    Avec l'amitié, les Benson 100 S et la sauce barbecue, Deerhoof fait partie de ces piliers conceptuels permettant à l'Homme de tenir bon face à l'épouvantable instabilité de ce qu'il va bien devoir se résigner à appeler sa vie.

    Deerhoof, c'estdeux ou trois championsdiy fans de chuck berry et de john cage, assistés d' une héroïne de manga abordant des sujets aussi candides que le basket, les pandas chinois ou les vertiges de l'amour.

    Ensemble, ils offrent au monde une pop universelle, dansante et chaotique.Leur musique s'avère difficilement lassante, à cause des rythmes désarticulés et des mélodies souples mais tonitruantes qui la caractérisent: une atmosphère tantôt martiale et funky, tantôt décontractée et méditative.

    Un considérable ramassis de feignants a pris pour habitude de comparer Deerhoof à Blonde Redhead, tout ça parce que les deux chanteuses ont une voix de sucre d'orge et la peau jaune. Mais c'est n'importe quoi : Deerhoof est environ 1211 fois plus important, inventif et grâcieux.

    Ecoute :

    Deerhoof - Spitit Ditties Of No Tone

    Deerhoof - Holy Night Fever

    Deerhoof - Dummy Discards a Heart

    ou

    Deerhoof - Spiral Golden Town

    Deerhoof - Come see the Duck

    Tu vois.


    La dernière fois qu'ils sont passés à la maison ça ressemblait à ça :

    (clique sur le petit bouton en bas à droite du player pour passer en plein écran, croque un bout de chocolat au caramel, pense à tout ce que tu as fais de bien dans ta vie)


    {divxremote width="400" height="249" img="http://www.grrrndzero.org/Videos/GrndZero-Deerhoof2.jpg"}http://www.grrrndzero.org/Videos/GrndZero-Deerhoof.avi{/divxremote}
    No video? Get the DivX Web Player for Windows or Mac

    Et là ils viennent de sortir leur neuvième disque, Offend maggie.

    Ce qui ne change pas

    - Greg Saunier (fondateur-batteur-sosie de jim carrey) promène toujours son génie démentiel dans le rythme/entre le rythme/en dehors du rythme/partout dans les microns du temps.

    - Leurs nouveaux méga tubes demeurent capables de faire vaciller nos corps de joie, même dans les cirsconstances les plus douloureuses (c'est la saint-valentin, ta copine vient de te quitter pour un fan de Foals,tu es tout seul dans une chambre d'hotel 1ère classe mal éclairée).

    Ce qui change

    Une Vision :John Dieterich (seul élément du groupe susceptible d'apparaître dans les rêveries érotiques d'une jeune fille) est tombé sur une vidéo d'ali farka touré un soir en errant sur le câble. Alors il a bien réfléchi, attrapé une guitare acoustique et établi qu'infiltrer des petits bouts de blues malien dans ses parties de guitare était quand même super nécessaire.

    Une Bonne Suprise : Satomi la demi-gnome fragile en a marre d'être la fofolle kawai qui ne sert pas à grand chose. Elle se maturifie, nous livre toute la complexité rugueuse de son moi, son chant explore enfin d'autres émotions que "je suis une beauxardeuse joviale au pays des arcs en ciel, yopi yopi". Elle arrive même à jouer des lignes de basse décentes.

    Un remaniement de personnel bienvenu : ils sont à nouveau 4 ! Après un épisode à 3 (Jim Coen étant parti s'autonomiser dans les très bons Curtains), voilà Ed Rodriguez, guitariste de Gorge Trio et de Colossamite. Est ce que ça change fondamentalement quelque chose ? Dieterich nous répond par gtalk : "we are more relaxed to try different things".
    Il dit la Vérité. Jamais ils n'ont été aussi sereins, souples et désinvoltes.

    Ainsi donc, Deerhoof, Lyon, 10 décembre. Leur passage à Grrrnd tombera à point nommé pour faire advenir la féérie de noël.

    Un clip :

    {youtube width="425" height="344"}ZcNnCxrN2Xk{/youtube}

    +

    CLARA CLARA(élégance et vigueur)

    Les petits nous offriront leur tout nouveau set.

    http://www.myspace.com/claraclaraband

    +

    Parenthetical Girls (pop précieuse)

    +

    James Blackshaw - un guitariste paisible, en quête de la formule qui réunirait Jim o' Rourke, Philip Glass et un générique d'émission littéraire sur france 2.

    James Blackshaw - infinite circle

  • Pas envie d'aller à la soirée d'ouverture des nuits sonores. Pas envie de payer ses bières ou un verre d'eau 3 euros. Pas envie de payer 25 euros pour ne même pas pouvoir voir la moitiés des groupes programmés...
    Les nuits sonores oui bon ok mais bon quand même. Alors on a décidé de faire une soirée GRATUITE, avec des Bières à 1 euro et vous pourez même apporter votre bouteille d'eau sans qu'aucun vigile ne vous la raquette à l'entrée. Il y aura des musiciens inconnus de passage et des stars locales AUSSI... et oui le lendemain c'est férié.



    zerojardins experimental dance music night et pas que présente:

    CLARA CLARA
    SIDA
    MOEMLIEN
    LASER POODLE
    EVA RØDBRO
    LA 6eme COMMUNE
    + DJ's

    MOEMLIEN (Allemande émigrée à Amsterdam)
    (expé lofi)

    Projet solo d'Hannah, la moitié du duo free-lo-fi-sound-manipulationniste COTOPAXI.
    La K7 est son médium de prédilection:
    "Field recordings and melodic sequences are layered into uplifting sonic spheres of the extraterrestrial kind, with a warm and open feel to them. In her adventures she uses electronics, toy keyboards, violoncello, various
    acoustic objects & instruments and voice."

    deux morceaux :




    +
    LASER POODLE ( Allemand émigré à Amsterdam)
    (techno expé)

    Dance music de sorciers. Carl Craig et Otomo Yoshihide passés au mixeur. Projet solo de Johann aka Fyoelk du même duo (Cotoplaxi). Des beats, des flashs, du dance-floor fluorescent & gélatineux qui se dérobe sous vos pieds, ça pulse et ça gargouille. Techno, pas techno?



    +
    EVA RØDBRO (Danoise émigrée à Amsterdam)
    (projection expé)

    la flemme de traduire, surtout que vous parlez tous anglais ou que personne ne lit la description du troisième groupe:
    "Eva is a Danish Amsterdam based photographer and film maker.She works with teens around the world and tries to capture the complex state of transition they are in the middle of. The normal, unspectacular everyday routines and rituals and all the time spent on just killing time.
    She is a modern explorer or anthropologist, or some sort of social tourist. Hunting for the non-sensational and dull, Digging for intimacy and rawness.
    She will be showing the videos "Fuck You Kiss Me" (2008), filmed during extensive trips to Greenland, and "I Touched Her Legs" (2009), shot in Brownwood, Texas, USA."



    +
    CLARA CLARA (Lyon/Dijon)
    Special special guests.



    +
    SIDA (Lyon)
    neo-wave teenage jerks
    Ah, la relève, enfin. ça fait du bien.


    +
    La 6eme COMMUNE (Lyon)

    = La 6eme FAUTE + COMMUNE

    La 6eme FAUTE
    Duo parfois trio de Samuel Moncharmont (Daitro; Baton Rouge) et de Gael Moissonnier (Faux Amis; Motherfucking) et... C'est lourd, fort, très fort. Un peu comme la rencontre de Boris & Merbow, mais sans Boris ni Merzbow au final.

    http://www.samuelmoncharmont.com/index.... a6emefaute

    avec

    COMMUNE
    Solo ou duo ?? Avec Batterie ou guitare seulement??? Un peu de chant ??? on sais pas.
    Matthieu Schmittel & Gregory Cuquel ou sans. Au dernières nouvelles sans.

    http://www.myspace.com/monnomestcommune



    Mercredi 12 mai 2010
    GRATUIT
    20h30
  • affiche dustin dean lyon copie

    Dustin Wong (Japan/USA - Thrill Jockey)
    + Der Kommissar (Lyon)

    @ La Triperie -22 rue Imbert Colomès - 69001
    19/06 - 20h30
    prix libre + 1€ d'adhesion à la Triperie

    Dustin Wong a monté les sensass Ecstatic Sunshine et Ponytail.
    En solo, il utilise une guitare, 25 pédales, un tout petit peu de boîte à rythme. La musique est construite à partir de boucles mélodiques répétitives empilées les unes sur les autres. Les rythmiques, les timbres, les textures s'enchevêtrent, c'est très technique, ça va vite. On pense à du Steve Reich groovy (bon ok seulement si t'as fumé 15 g de weed Bubblegum juste avant de finir un pot de 1 kg de crème glacée américaine devant les Looney Tunes), à du post rock épique mélangé à de la pop malaisienne psyché, ou encore à des souvenirs d'enfance (phase de latence, hyperactive et peu conflictuelle, de 7 à 12 ans) remixés par ses fantasmes d'adulte.
    Une vidéo qui résume bien la situation :



    Der Kommissar est Tristan de Ned... Dark groove, turntablism & tape stabbing/house jacking!
  • etrangefestivalcut

    Organisépar L'étrange festival, la librairie Grand Guignol et Grnd Zero

    L'ocelle Mare+ Metalking+ Animal Hospital+ Xiao He

    5 euros - 21 h - grnd gerland entrée parking

    L'ocelle Mare, Thomas de son prénom, vit à bordeaux. Il est beau, sec, barbu, rayonne malgré sa timidité, et figure surtout parmi les plus grands guitaristes du monde. On raconte qu'il vit dans la forêt et des bruits courent parfois qu'il arrêterait la musique définitivement. Heureusement il n'en est rien.
    Cet ancien membre de Cheval De Frise a su développer un univers unique et très personnel. Ses pièces à la guitare classique peuvent être prises pour de l'improvisation, ce sont pourtant des compositions millimétrées et jusqu'au-boutistes. En concert, il tord son dos très fort et vibre comme s'il était sous perfusion de caféine depuis le petit déjeuner. Sa technique est incroyable, mais parce qu'il semble avoir tout inventé à partir de rien, sa virtuosité n'est ni démonstratrice ni ennuyeuse. Après, on peut y être sensible ou non, mais la musique tourmentée et repliée sur elle-même de cet ancien taxidermiste laisse rarement indifférent.

    http://www.myspace.com/ocellemare

    L'ocelle Mare - Porte D'octobre

    L'ocelle Mare - un autre mp3

    metalking

    Rio Jim manie la pellicule et le projecteur tandis que Richarles Bronson martèle sa basse et triture des pédales d'effets, pour nous livrer une performance cinénoise, bruyante, furieuse, épileptique et euphorisante.
    RB et RJ font face à un petit écran (d’environ un mètre de large) positionné cinq mètres devant eux. Les deux sont branchés sur un ampli basse situé au pied de l’écran. MetalKing aime à s’installer au milieu de la salle, parmi le public - et plus celui-ci est aviné et braillard, plus le duo est content. Ils jouent des sets de 5 à 15 minutes, aussi longtemps que les spectateurs en redemandent (jusqu’à 2 ou 3 heures). Les temps de pause entre chaque set sont autant d’occasions pour les membres du public de remplir leur verre et de maintenir explosif le cocktail enivrant de masse sonore, d’images hallucinatoires, et d’alcool.

    http://free.freedom.free.fr/

    {movremote width="400" height="320" img="./imagesOLD2/stories/metalkingpic.jpg"}http://free.freedom.free.fr/MtG_sources/vid_lyon%2018-03-08_1.mov{/movremote}

    + Animal Hospital (on va vite écrire un truc, c'est beaucoup pas mal bien)

    http://www.animalhospitalmusic.com

    {youtube width="400" height="320"}eivWAgYE2LU{/youtube}

    xiao-he Xiao He : Dans l'Empire du milieu, Xiao He est l'un des chanteurs/guitaristes impro-folk les plus populaires du moment. Il se livre avec humour et sincérité à des peformances dadaïstes imprévisibles qui empruntent aussi bien à une pop minimaliste et naïve qu'aux chansons traditionnelles chinoises. Son univers foufou est constitué d'un méandre de riffs de guitare mis en boucle sur lequel il improvise au pied levé des variations vocales. Seul ou avec son groupe Glamorous Pharmacy, Xiao He est un habitué des festivals de cinéma et a composé de nombreuses bandes originales de films chinois.

    etrangefestivaldelamoule_




  • Une légende.
    Une légende vivante.
    Une légende qui vivra encore longtemps après que les autres légendes vivantes seront mortes. *


    grubbs

    Le manque de temps le disputant à la fainéantise, petite démonstration lapidaire à destination du plus grand nombre :

    DAVID GRUBBS = SQUIRREL BAIT (+ 2 membres de SLINT)
    DAVID GRUBBS = BASTRO (+ 1 membre de TORTOISE)
    DAVID GRUBBS = 13 albums solo (cf. DragCity et FatCat)

    Une vidéo de qualité indéterminée :


    Cela devrait suffire à vous convaincre de la vitale nécessité de venir le voir.
    Un peu plus tôt dans la soirée, Hervé Boghossian vous proposera du bruit produit avec bon goût et distinction, tandis que notre héros local nouvelle-star-de-la-presse-culturelle-française François Virot fêtera la sortie de son premier album avec ses couinements élégants et arpèges mignons.




    François Virot - That Beat (Billie Holiday cover)


    * une bière ou un jus de fruit offert à la première personne qui nous donne le nom du film dont est extrait cette citation.
  • abrupt



    ABRUPT - HxC punk - San Francisco

    http://www.myspace.com/abruptsf

    abrupt

    MOTORED - Rock'n'roll - Valence
    http://www.myspace.com/themotored

    SHIT - experimental - saint etienne

    ATOMIC TANGO - punk hardcore - saint etienne
    http://atomictango.blogspot.com/

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #7 - LA VISITE VIRTUELLE

    Images du 24 janvier 2019   CA SENT LA FIN  :) :) :) :) :) :) :) :)  \"/  \"/  \"/  \"/  \"/   Entrée /...

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Agenda GZ

    !!! LA HALLE EST OUVERTE !!!   Sauf indication contraire, tous les concerts et événements Grrrnd...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !

GRRRND ZERO RECHERCHE !

Pour toute proposition, écris un petit mot à :

endurancezero@gmail.com