Qui n'a jamais suspecté son vieux voisin célibataire et grincheux de se filmer, une fois rentré du turbin, en train de danser le cha-cha-cha en sous-vêtements féminins?
L'idée paraît toujours comique, mais quand le vieux voisin en question s'avère être le baron secret de la pop lo-fi, c'est encore mieux.

Tonetta est le pseudo d'un Canadien qui se fait peu à peu connaître depuis deux ans grâce à la trentaine de clips qu'il a tournés dans son sous-sol. On l'y voit généralement très deshabillé, travesti, grimé, masqué, se déhanchant un peu trop langoureusement, comme des portraits de Cindy Sherman animés d'une énergie priapique. La première impression est donc mêlée d'amusement et d'effroi, surtout si l'on tombe d'abord sur ses videos en tenue SM. La moitié des gens doivent probablement chercher à oublier ce qu'ils ont vu, tandis que l'autre moitié ont l'intelligence de faire attention, au delà du spectacle volontairement grotesque, à la musique : un mélange de funk casiotone, de glam de clochard, de bossa de supermarché, le tout arrosé d'une voix de crooner et de textes vicieux. Dans Tonetta se bousculent à la fois Amanda Lear, Johnny Cash, Prince et Wesley Willis -- on peut difficilement éviter l'étiquette outsider.

Le tube drugs drugs drugs, dans une des rares vidéos où il est vêtu à peu près normalement :

{youtube width="480" height="385"}Y3ygGJBhUjo{/youtube}


{youtube width="480" height="385"}fYISDEceu2U{/youtube}



L'esthétique VHS kitsch de ses productions n'a cependant rien à voir avec l'ironie postmoderne ennuyeuse d'un étudiant en art autocentré. Tonetta, qui doit approcher la soixantaine, a commencé à écrire et jouer en 1983 (chez sa mère, suite à son naufrage conjugal), développant depuis lors son propre univers de pop lubrique, gaie et bizarre. Et il est totalement sérieux.
Cette année, le label Black Tent Press a eu la bonne idée de sortir son premier vrai album, "777", qui compile ses tout premiers morceaux et d'autres plus récents. Evidemment Tonetta devra toujours son micro-succès à son compte Youtube. Avant les clips en cagoule et porte-jarretelles, son fanclub, qui aujourd'hui est bien réel, devait se réduire à deux pelés et un tondu dans la cambrousse de l'Ontario.


Tonetta - john & yoko

Tonetta - i'm gonna marry a prostitute

Ariel Pink, va te coucher:

Tonetta - crucify

Tonetta - devil devil

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #6

    Voici des photos récentes de l'avancé des travaux : ... ... Isolation des containers : ... ......

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Grrrnd Zero recherche !

    On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.Si...

  • Agenda GZ

    On poursuit la reconquête du nouveau gz, m² par m², tout en organisant des concerts un peu...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !