ecoutes peripheriques affiche a3rsz c9d71

 

Pour sa seconde édition, Écoutes Périphériques propose trois soirées de musique : les 4, 6 et 7 avril. Comme pour sa première édition, le festival entremêle des créations sonores d’artistes du monde entier, dont des micro-coquilles - formats courts créés pour l’occasion - et les concerts spatialisés des musiciens invités. 

 

Bar et restauration sur place. 

 

Cette proposition d’un événement dédié aux musiques périphériques naît de la rencontre des volontés de plusieurs individu-e-s de faire l’expérience trop rare à leur goût de musique multidiffusée. La multidiffusion - c’est une musique spatialisée sur plusieurs enceintes de qualité différentes disposées dans un espace.  Ce dispositif invite à se décentrer, à explorer des rapports périphériques à l’écoute.

 

Puisque les lieux pour entendre ces musiques se font rares - en dehors de quelques niches institutionnelles - le festival propose de découvrir les esthétiques variées de créateur·rice·s qui inventent des mondes sonores submersifs. Il s’agit de préciser un rapport d’expérience de la musique, de poursuivre un mouvement de libération de la musique et de l’écoute.

 


Jeudi 4 Avril 

 

Ouverture et début des diffusions à 19h, concerts à partir de 20h :

 

Matthieu Guillin et Loïc Varanguien – 

 

La copule, une exploration burlesque autour de la voix et ses ersatz : espace sonore ou dialogues avec ambiguïté, affects de la voix et des machines, non-lieu révélateur d’un « hors cadre ». À la frontière entre musique et invention d’une langue, une proposition sonore porteuse d’une « inquiétante étrangeté », une musique de l’appel.

Micro-shocks : Inspirée des théo­ries du phi­lo­so­phe cana­dien Brian Massumi et de son concept de micro-choc, cette pièce sonore s’inté­resse aux micro-per­cep­tions et inter­rup­tions qui peu­plent notre quo­ti­dien, aux moments de rê­ve­rie diur­nes né­ces­sai­res à l’assi­mi­la­tion, aux fan­tas­mes, aux réo­rien­ta­tions, à l’espé­rance et aux pro­jec­tions, avec leur nature évanouie et leur dou­ceur lé­gè­re­ment psy­ché­dé­li­que.

 

https://soundcloud.com/matthieu-guillin/la-copule-extrait-2

 

Arnica Montana

Arnica Montana poursuit une exploration de la synthèse à travers ses instruments électroniques fait main. Il s’agit de laisser les synthés jouer pour eux, et leur créer des terrains propices au chaos, composé d’un écosystème de résonances, modulations et déphasages – un terrain de jeu pour l’électricité, le personnage principal de ce projet. Pour les humain·es, c’est une musique médicinale, un massage pour le cerveau.

 

https://soundcloud.com/arnica_montana

 

Musique Fonctionnelle

Lise Barkas & Eric Bentz 

Quand nous avons demandé à Lise Barkas, cornemusière et vielliste situationnelle émérite, si, et ce qu'elle voulait jouer, ce n’est encore une fois pas l’intrépidité qui lui a manqué en nous proposant son nouveau duo avec le compositeur et musicien Eric Bentz. Les deux nous proposent un dialogue à la malléabilité percussive entre batterie préparée et samples tirés de youtube pour une explosion… de fonctionnalité. Car c’est de cela qu’il est question, de Musique Fonctionnelle.

https://www.youtube.com/watch?v=dVbFQV24h7g


Samedi 6 avril

 

18h : Atelier pratique & découverte de la spatialisation du son

19h30 début du concert et des projections

Un système étendu pour un espace sonore plus riche: L’ORG, installation sonore tubulaire et le Phoenix - synthétiseur de spatialisation, viendront compléter l’orchestre de haut-parleurs du festival.

Une rencontre orient occident pensée comme une traversée en radeau. Agrégation de traces d’un pays qui n’existe plus, le Haut Kharabagh, et des liens résonnants qui subsistent pour un continuum sonore et visuel à plusieurs mains.

Accompagné de Vahan Soghomonian, artiste plasticien et musicien (tar et doudouk), investigateur premier de l'installation ORG.

De Saina Zamanian, tar, setar et toumbac, musicienne formée aux arts de la musique Iranienne. De Pôm Bouvier, compositrice et improvisatrice, qui travaille notamment autour du geste, de la lutherie diy et de l'électronique.
Et de Irwin Barbé, prestidigitateur de la synthèse analogique, Rémi Georges, mitraphone et live video, Clara Delseries mise en onde et en espace et MTUA à l’irréalisation et la mise en liens.

 

 

 

https://pombouvierb.blogspot.com/

https://www.sainazamanian.com/

http://www.vahansoghomonian.net/

http://remigeorges.fr/

https://irwinbarbe.com/

https://mmttuuaa.bandcamp.com/


Dimanche 7 avril 

Ouverture à 14h 

14h : Atelier DIY fabrication d’un module de mixage avec Fred Mercure (sur inscription)

14h : Atelier pratique & découverte de la spatialisation du son

 

Début des diffusions de pièces et micro-coquilles à 16h concert à 20h

Julia – 

 Une musique aléatoire qui bricole du pure data, divers plugins gratuits et des vidéos youtube. Julia nous propose une expérience hypersensible empreinte de noise pop autotunée noyée dans les couches de samples et de delay ( quelle rime ! ). Parfois c’est un peu triste, parfois c’est un peu drôle, parfois ça fait un peu transpirer.

On avait recontré Julia Launay sous le nom de Nebz0000 lors de son concert l’an dernier organisé par Affadis Plein qui avait mêlé bruitisme et recontextualisation de vidéos bien-être pour un “voyage thérapeutique emo dans les abysses du player youtube, des collages auto-tunés, apparition divine et peut-être même une réponse à la vie […]”, “une musique live expérimentale qui explore le YouTube méditatif, les vieux jouets à piles, et l’autotune sur Ipad le tout sur un fond de noise-pop un peu dépressif…” mais qui prends le meilleur parti du désabusement ambiant quant à l’état des expérimentations artistiques contemporaines. Elle est aussi la présentatrice de l’émission d'interviews Sévère qui a débuté en février.

 

Liens :

 

https://soundcloud.com/julia-launay

https://www.youtube.com/watch?v=I7VCLU-cj3Q&t=13s

https://www.youtube.com/watch?v=h9CgKgBTOuM&t=8s

https://www.youtube.com/watch?v=GDlMfnFWbPI

https://guerillacassette.bandcamp.com/album/0001

 

Prune Bécheau

Prune Bécheau vit et travaille en Dordogne. Elle s’adonne à différentes pratiques et théories sonores : noise collective et lutherie improvisée, musiques circonstancielles et détournement de radios commerçantes, enregistrements de terrain et no-wave en bois, chansons minimalistes et variété maximaliste. Elle développe sur violon baroque des extensions des usages de l’archet, en explorant les possibilités offertes par les frottements longitudinaux, transversaux et torsionnels du crin sur la corde, et par la combinaison des différents paramètres de pression, d’inclinaison et de vitesse d’archet.

https://prunebecheau.bandcamp.com/

 Bien malheureusement nous ne pourrons pas accueillir Prune Bécheau cette fois-ci, mais à charge de revanche pour de prochains déploiements.

 


Tout au long de ces 3 ouvertures : 4h15 de diffusions dont 50 micro-coquilles, courtes pièces d'une minute ou moins et des pièces électroacoustiques reçues ou sélectionnées de partout sur le globe

 

ça se passe à Grrrnd Zéro, 60 avenue de Bohlen, 69120 Vaulx en Velin

Restauration et bar sur place

Métro : Vaulx en Velin la Soie Bus : Chardonnet

No CB

http://ecoutesperipheriques.fr/

A LA UNE

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !

MER 24/04 Monde UFO + Telomante + T-Shirt

  conférence de communication intergalactiq [ ... ]

VEN 26/04 : Midoran + Hemene + Nuée Ardente
VEN 26/04 : Midoran + Hemene + Nuée Ardente

  Soirée dédiée aux Arts Noirs, pour ac [ ... ]

SAM 27/04 : Algorave 2.0
SAM 27/04 : Algorave 2.0

  L'Algorave 2024 de Lyon aura lieu le 27  [ ... ]